Une maison à 16 millions d’euros contrôlée par 15 iPads

Une maison à 16 millions d'euros contrôlée par 15 iPads

Envie de changer de maison ? Envie d'une propriété vraiment moderne et écologique ? Pourquoi ne jetteriez-vous pas votre dévolu sur cette somptueuse demeure de 16 millions d'euros ? Entièrement pilotable par 15 iPads et presque uniquement alimentée par l'énergie solaire, elle fera assurément votre bonheur !

C’est le Wall Street Journal qui se fait l’écho de la mise en vente de cette propriété exceptionnelle. Située à Newport Beach en Californie, Etats-Unis, elle ne coûte que 16 millions d’euros.

Une maison à 16 millions d'euros contrôlée par 15 iPads

Son propriétaire, Stephen Rizzone, PDG d’une société fabricant des routeurs sans-fil, avait mis les petits plats dans les grands en faisant construire cette maison. Si les 280 mètres-carré de panneaux solaires ne sont pas au goût de tout le voisinage, ils assurent en tout cas 95% de la consommation énergétique de la maison.

Une maison à 16 millions d'euros contrôlée par 15 iPads

Nul doute que vous vous plairez parmi ses quatre chambres, ses neuf salles-de-bain, sa salle de projection privée, sa piscine à débordement offrant une vue à couper le souffle, son design extrêmement moderne et ses contrôles totalement automatisés, via 15 iPads.

Une maison à 16 millions d'euros contrôlée par 15 iPads

Prévenez votre banquier avant de faire le chèque par contre !

Tags :Sources :Business Insider
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. On donne le terme de maison ecologique à des maisons qui ont un peu plus que des panneaux solaires et surtout pas de ipad vu la polution induite par la construction/distribution/destruction de ces appareils…

    1. Exact, les panneaux solaires sont impossibles à recycler, contiennent des métaux lourds très polluants et ont une durée de vie de moins de 15 ans.
      Ca n’a rien d’écologique…

      1. Une énergie 100% propre, c’est pas encore pour tout de suite.
        Il n’y a pas de miracles, mais au fond, le bilan environnemental des panneaux photovoltaïques n’est pas si mauvais, malgré les métaux lourds. Que tu as dans ton téléphone, ta tablette, ton ordinateur et toutes ces merdes plus ou moins électroniques que tu vas renouveler tous les 2 ans cause de l’obsolescence programmée de ces appareils.
        Et ta batterie de voiture, elle ne fonctionne pas à l’eau salée.
        Enfin, les installations photovoltaïques ne sont pas nécessairement couplées à un système de stockage de l’énergie. Elle peuvent être directement utilisées (ou bien revendue, mais c’est de moins en moins intéressant).
        Enfin, quant à savoir si vraiment ça pollue, donc, oui, ça pollue, mais tout process de fabrication pollue, le tout est de maîtriser sa production et de développer la recherche dans des procédés plus propres, économes et économiques.
        http://www.photovoltaique.info/Analyse-du-Cycle-de-Vie-ACV-du.html

      2. …sont impossible a recycler.. aujourd’hui.
        La valorisation des déchets est en plein boum, il y a 15 ans, on enterrait sa batterie de voiture usagée, maintenant on la revend.
        La durée de vie est plutôt de l’ordre de 20-25 ans, certains panneaux sont même garantis 30 ans. Même si leur rendement baisse passé un certain âge, ils fonctionnent toujours et n’intègrent pas une filière de retraitement.
        La baisse de consommation de nos habitats devrait de toutes facons être supérieure à la baisse de rendement des panneaux (RT 2020, éclairage LED, etc..).
        Au petit niveau du particulier, quoi qu’on en dise aujourd’hui, il n’y a pas grand chose de mieux…
        Sinon on peut aussi se chauffer au cesium 137 tout droit venu de Fukushima par la mer mais on a aussi le choix avec une centrale a charbon. J’hésite…

      3. ABE Les panneaux sont recyclables à 80% 😉

        Un panneau photovoltaïque est composé essentiellement de verre, d’aluminium et de semi-conducteurs. Tous ces matériaux sont recyclables en très grande partie et peuvent être incorporés à la fabrication de nouveaux panneaux ou à d’autres processus industriels. Ainsi, PV Cycle annonce un objectif de recyclage de 65% des panneaux et de 85% des matériaux collectés.

        En ce qui concerne les semi-conducteurs, ceux à base de silicium mono-cristallin, multi-cristallin ou amorphe constituent 90% du marché. Un traitement thermique et mécanique permet de récupérer les cellules, le verre et les métaux qui seront réutilisés pour la production de nouvelles cellules solaires ou de silicium.

        Comme on le voit, les panneaux solaires photovoltaïques peuvent être en grande partie recyclés et la montée en puissance de la quantité de vieux panneaux devrait lever les freins économiques de la filière de recyclage. La première étape de la mise en place de cette filière sera de structurer une chaîne logistique de collecte sélective des panneaux solaires.

    1. Au vu des photos, ça doit être un par pièce.
      Et malheureusement, non, on n’a pas d’autres informations, juste l’annonce de mise en vente… les agences immobilières ne s’attardant rarement sur ce genre d’aspect.

    1. C’est clair je vois pas ce que ces ipad viennent faire dans la news, l’aspect domotique avait l’air intéressant, mais on en parle pas dans l’article (parce que si c’est un ipad pour controler la lumière des chiottes ça je sais faire)

      heureusement l’article est sauvé par quelques belles photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité