Echapper aux écoutes téléphoniques, simple comme un coup de fil ?

La NSA peut-elle détruire une cible avec un drone et les données cellulaires ?

Certaines marques rivalisent d’ingéniosité afin de présenter des smartphones ultra sécurisés censés pouvoir échapper aux écoutes de la NSA (au hasard). Le Blackphone a ainsi été présenté au MWC14 et le Freedom Privacy Phone vient de sortir. A une toute autre échelle, il existait déjà une solution low cost pour éviter les écoutes.

Cette solution a été baptisée « Tintin ». Du moins, c’est le nom que donnent les autorités françaises aux téléphones servant très largement lors des communications disons… privées que partagent certains dans notre pays. Le Figaro a recueilli les témoignages de policiers habitués à ce genre de pratique et bien embêtés face à la barrière que représente ces téléphones pour leurs écoutes.

Ces téléphones sont souvent des mobiles rechargeables par cartes prépayées. Equipés d’une puce vierge et disposant d’un numéro de série non identifiable (puisque jamais déclaré au vrai nom de l’utilisateur), ils sont achetés en liquide. Si légalement, les acheteurs sont censés décliner leur identité, dans les faits, l’anonymat reste la règle.

Il suffit alors à deux interlocuteurs souhaitant rester discrets de s’équiper chacun d’un mobile et de l’utiliser pour contacter un correspondant unique (afin d’éviter de rentrer en contact avec une ligne écoutée). Voilà comment l’on en revient à un système de Talkie-Walkie amélioré mais surtout, quasi inviolable. Et sinon, vous avez déjà vu la série The Wire ?

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. Je le sais bien. Mon commentaire était provocateur.
        Malheureusement, c’est ce qu’on entend souvent.
        Le jour où le peuple est en position légitime de se révolter, c’est catastrophique s’il n’en a pas les moyens parce qu’il s’est laissé confisquer docilement les moyens de sa révolte. C’est comme ça que s’installent nombre de dictatures, et c’est ce que nous vivons hélas en ce moment en France et en Europe.
        (et je suis surpris de la proportion si importante d’abrutis qui ont donné +1 à mon premier commentaire)

  1. Chaque personne a un profile biométrique de sa voix qui peut être identifiable à la volée par les serveurs d’écoute.
    Même les algorithmes de chiffrement par flot son vulnérables après un grand nombre de données chiffrées de références.

    Seul un système de conversion en texte puis chiffrement et opération inverse pourrai résister aux systèmes d’écoute type NSA. Cela nécessite une application dédiée et donc un OS à l’épreuve des attaques.

    1. Et ça c’est pas le pire… En 1947 à Roswell, des E.T. se seraient crashés et on nous mentirait depuis tout ce temps…

      Pas croyable hein ?

      Sinon cet article c’est du grand n’importe quoi…

      Très mignon surtout ce nom « Tintin », et la dernière phrase sur The wire montre bien d’où vient cette news en or.

    2. Désolé de t’apprendre… même la manière d’utiliser les mots, de former ses phrase est unique et on peut réussir a savoir si c’est vraiment toi ou non qui a émit un texte…

      Mais comme disais John Perry Barlow :
      « Je connais bien la NSA, de l’intérieur, et je peux vous dire que leur despotisme est amoindri par leur incompétence. Ils peuvent enregistrer tout Internet, mais ils n’ont aucune idée de quoi faire de ces données. Et plus ils en ont, plus ils sont confus. »

      Tout le problème du Big Data… a une échelle encore plus grande (déjà qu’a petite échelle tout le monde essaie pour des résultats très mitigé)…

      « Big data is like teenage sex: everyone talks about it, nobody really knows how to do it, everyone thinks everyone else is doing it, so everyone claims they are doing it… »

  2. @Eric

    P’tain mais comment ça m’énerve ce genre de réaction stupide de gens pas foutu de réfléchir 10 sec.
    T’a rien à cacher, t’en es sur?
    Alors donne nous:
    – adresse postale
    – adresse mail
    – num de portable
    – nom prénom
    – num de sécu
    – num de cb avec date de valité et les trois chiffres du verso
    – ton carnet d’adresse
    – tes bulletin de salaire
    – tes fiches d’opposition
    – …

    T’es VRAIMENT sur de n’avoir RIEN à cacher?

    1. Ton historique WEB
      Ta liste de contacts Facebook (pas sur que tout le monde apprécie)
      Ta liste de contacts téléphone (eux aussi)
      Tes SMS pendant qu’on y est
      Ton carnet de santé
      T’as des crédit en cours? vas y partage
      Tes photos de familles aussi on en raffole
      J’arrête la vu que le collègue au dessus en à déjà assez dit pour que tu passes pour un blaireau, je voulais juste appuyer un peu la chose.

  3. Sinon il reste la solution de prendre un téléphone sous un nom d’emprunt pour passer ses coups de téléphones pas très catholiques (au hasard Paul Bismuth)

  4. On ne peut plus rien cacher de nos jours a cause d’internet car toutes nos informations personnels y sont stocker un peu partout, suffit juste de chercher au bon endroit .

  5. rien a cacher toujour est il que la meilleur solution pour ce parler en toute discretion est et restera le faite de ce rencontrer .

    Un conseil a tous qui ne vous fera pas de mal , surtout en ces temps d ecoute en tout genre , et ce meme si vous n avez rien a cacher prenez le temps de vivre ,sortez, allez a la rencontre de votre interlocuteur pour lui parler en toute discretion ,cest toujour mieux de ce regarder les yeux dans les yeux que d avoir du plastoc samsung ou de l alu apple collé a son oreille .

  6. Certains parlent de dictature quand ils n’ont jamais bougé de leur fauteuil et de leur télécommande assis confortablement.
    C’est bien les français a toujours se plaindre quelque soit le sujet.
    Bougez, voyagez, découvrez et vous verrez la vie d’une autre façon au lieu de râler a tort et à travers…

  7. Il existe une solution toute simple c’est de ne plus avoir de portable et je pense que là on devrait être un peu moins vulnérable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité