Ces 12 emplois que les robots pourraient assurer d’ici peu

fast-food

Le fantasme d'une société où les robots viendraient remplacer l'humain au travail n'est pas (plus ?) à prendre à la légère, si l'on se fie à cette étude relayée par Bloomberg.

De ce fait, il semblerait que les robots mobiles et ordinateurs menacent de remplacer près de la moitié de la main d’oeuvre Américaine dans les 10 ou 20 ans à venir. L’étude en question se base sur un rapport publié par l’université d’Oxford, ayant identifié une liste conséquente de tâches prêtes à l’automatisation informatique. En bref, voici les métiers les plus à même de pouvoir être assurés par les robots :

étude métiers robots

Comme vous pouvez le voir, les agents de crédits sont les premiers concernés par cette « révolution », suivis par les réceptionnistes, les parajuristes, les vendeurs, les chauffeurs de taxi (qui se trompent sans doute de cible en s’attaquant aux VTC…), les barmans, les employés de fast-food et même… les musiciens et les chanteurs !

ChameleonsEye / Shutterstock.com

Tags :Via :businessinsider
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. oui mais moi je suis déjà chômeur.
      donc si un robot me pique ma place je ne serais plus chômeur.
      donc c’est bien.
      et si je reste chômeur c’est très bien aussi.
      .
      De toutes façons je suis très content d’être chômeur.
      ça m’embête plus d’être puceau que chômeur.

      1. Ensuite on dira aux gens qu’ils n’ont qu’à se débrouiller pour trouver un emploi ou « du travail » comme ils disent alors que plus le temps passe, plus la technologie évolue et moins il y en a.

      2. Comment peut-on être content d’être une chômage. Etre chômeur dans un monde ou seul compte la production et l’argent, c’est équivalent à être un mort-vivant ou en sursis.

  1. Ouai, moi j’vois plein de métiers dans la liste qu’un robot ne peut pas faire. Vendeur par exemple. Ridiculous Mister Ben. (et tu pourrais aussi donner le liens du site d’ou tu tiens ce graphique, par respect toussah)

    1. On prévoit que dans 15 ans les robots seront aussi intelligents que les hommes, sinon davantage. Qu’est-ce qui empêcherait alors un robot d’occuper un poste de vendeur. Un exemple bête : vendeur de vêtement, un emploi très facile qui demande d’être en contact avec la clientèle (les robot savent déjà faire cela et sauront encore plus efficaces dans ce domaine) et de gérer des stocks (ce qui est évidemment un jeu d’enfant pour un robot)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité