Consoles et jeux mobiles, une relation compliquée

Jeux vidéos

Vous avez déjà joué à Flappy Bird ? Quoi qu’il en soit, vous en avez déjà entendu parler suite à sa disparition des plates-formes de téléchargement. Ce dernier buzz démontre bien le nouvel engouement des foules pour les jeux mobiles et leur place incontestable sur le marché. Une vraie concurrence pour les consoles classiques ?

Nintendo fait exemple de la passe difficile que traversent actuellement les industriels du marché des consoles. Le groupe tente de redevenir bénéficiaire tout en refusant d’investir dans le mobile. Preuve en est de l’opposition farouche et de la concurrence que se livrent les deux marchés.

Une concurrence de plus en plus vive

Les consoles de nouvelle génération des marques historiques (Sony et Microsoft) tentent de reprendre la main sur le marché. Les deux groupes viennent ainsi de présenter leurs dernières consoles et les premiers résultats de leurs ventes. A fin février, 6 millions de PS4 auraient été vendues depuis le début de leur commercialisation en novembre 2013. Microsoft annonce pour sa part que 3,55 millions de Xbox One auraient trouvé preneurs.

De bons résultats qui ne doivent pourtant pas faire oublier la pression qui pèse actuellement sur le marché. Car selon l’analyste IDC, le développement de jeux mobiles représenterait une activité beaucoup plus lucrative que le développement de jeux dits « classiques », destinés aux consoles.

Un marché partagé

Au final, les constructeurs de consoles doivent désormais faire face à cette réussite des développeurs d’applications mobiles. Le marché global du jeu vidéo aurait représenté près de 100 milliards de dollars de recettes selon le cabinet Gartner en 2013. En croissance donc de près de 18 % sur une année glissante.

Si les consoles de salon représentent 50 % de ces recettes, 19,4 % du marché est détenu par les consoles portables, 19 % par les jeux PC et 14 % par les jeux mobiles. La croissance des jeux mobiles ne faiblit donc pas (+42,3 % en 2013), grignotant des parts aux acteurs historiques.

Des expériences complémentaires

Les jeux mobiles ne proposent pourtant pas la même expérience que les jeux sur consoles ou sur PC et se destinent particulièrement aux casual gamers. Schématiquement, les nostalgiques pourront davantage se tourner vers Nintendo alors que les hardcore gamers ont à leur disposition les Xbox, PS4 ou autres PC.

Selon le directeur financier d’Electronic Arts, cette nouvelle répartition du marché doit plutôt être vue comme un moyen de compléter les expériences plutôt que comme un réelle concurrence.

Tags :Via :bgr
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité