On va tous crever

apocalypse

Nous espérons que vous avez apprécié de vivre au sein d'une société civilisée (enfin à ce qu'on dit), car, si l'on en croit une étude commandée par le Goddard Space Flight Center de la NASA, les sociétés industrielles sont sur le point de s'effondrer. Nous courrons à notre perte et en plus, c'est de notre faute.

Finalement, l’apocalypse ne viendra pas des météorites, réchauffement climatique, mayas ou même aliens. Ironiquement, nous serons totalement responsables, acculés sous le poids de notre insatiable appétit pour les ressources non durables.

La recherche apparaît dans la revue scientifique Ecological Economics, mais le Docteur Nafeez Ahmed, directeur exécutif de l’Institut pour la recherche et l’élaboration des politiques, a offert une version plus compréhensible (mais pas moins pénible), résumée dans Le Gardian.

« La chute de l’Empire romain, et aussi (sinon plus) de la dynastie Han, Maurya, Gupta et autres, ainsi que tant d’empires mésopotamiens avancés, sont autant de témoignages sur le fait que progresser et devenir des civilisations sophistiquées, complexes et créatives peut rendre à la fois fragile et éphémère. »

Qui est à blâmer ? Vous. Et le reste du monde. Même la technologie que nous avons inventée pour nous sauver de nous-mêmes contribue à notre déclin. Comble de l’ironie n’est-il pas ?

« Le changement technologique peut améliorer l’efficacité de l’utilisation des ressources, mais il a aussi tendance à augmenter à la fois la consommation par habitant et l’ampleur de l’extraction desdites ressources »

Bref, les effets positifs sont annulés. C’est ballot, comme dirait l’autre. Y a t-il un moyen de s’en sortir ? Bien sûr. Mais vous n’allez probablement pas aimer ça…

« Les deux principales solutions sont de réduire les inégalités économiques de manière à assurer une répartition plus équitable des ressources, de diminuer considérablement la consommation et  de réduire la croissance de la population. »

Ce qui est aussi difficile qu’impossible dans notre société ! Il n’y a plus qu’à attendre, la fin de la semaine ? Dans un mois ? Dans 5 ans ? Peu importe, c‘est imminent et les chercheurs ne sont pas surs à 95%, eux. Réjouissant. Nous allons repenser au projet Mars One… Vous savez, un aller sans retour pour la planète rouge

Pour ceux qui sont trop déprimés, regardez cette vidéo de chat, ça ira mieux.

Tags :Sources :AtmosVia :theguardian
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui.
    Et qu’on ne vienne pas parler « d’énergies vertes » vu qu’elles utilisent aussi des ressources non durables. C’est juste plus camouflé.

    « Les deux principales solutions sont de réduire les inégalités économiques de manière à assurer une répartition plus équitable des ressources, de diminuer considérablement la consommation et de réduire la croissance de la population. »

    tiens personnellement, j’aurais dit autre chose :
    augmenter les inégalités pour que moins de personnes profitent de la technologie et donc que les ressources soient consommées plus lentement.
    Réduire la population. Pas la croissance, non, la population.

    Bien sûr je sais bien que la seconde partie ne sera pas mise en place par les gouvernements occidentaux (en étant cynique, je pense que certains dictateurs la mettent en pratique). Mais on y viendra. Quand on se tapera dessus pour ce qu’il restera à « dévorer ».

    1. Tu me fais peur xD
      S’il faut augmenter les inégalités, moi je propose que tu sois au bout de la chaîne… et s’il faut diminuer la population… autant commencer par les pessimistes comme toi…

      Jusqu’à pas si longtemps, on à cherché à maximiser les rendements et la production sans se préoccuper des conséquences… pollution, coût, etc… Voila comment on en arrive au monde d’aujourd’hui ou le gaspillage et roi.
      Moi je crois et j’espères qu’on assiste maintenant à un bouleversement de notre façon de penser… Je suis persuadé que si l’ont fait progresser la technologie dans le bon sens… Elle peut nous permettre à tous d’avoir un niveau de confort acceptable. Tout en respectant la planète et son équilibre.
      Je préfère penser comme ça et m’investir à faire avancer les choses dans le bon sens… Plutôt que de me contenter d’un « On est tous foutu !! » Après chacun son truc ^^

      1. Ai-je dit que mes solutions étaient justes ? Ou même humaines ? Voire réalistes ?

        On a un changement de mentalité, peut-être. Mais ça reste superficiel. J’ai parlé des énergies renouvelables, qui sait que :
        1 ça consomme des terres rares (ultra polluantes à récupérer et quasi peu recyclables)
        2 il faut les transporter par conteneurs jusqu’ici (par des gros diesels d’il y a 20 ans)
        3 il faut relancer le charbon (car aucune n’est fiable à 100% tout le temps, cf l’exemple allemand)
        4 recouvrir des grandes surfaces par des panneaux solaires prive le sol de l’apport énergétique du soleil (ok, quand ils sont sur les toits, ça ne change pas des villes), ce qui perturbe l’écologie
        5 selon certains chercheurs, les grands champs d’éoliennes créent un micro climat, un peu comme un réchauffement climatique
        6 les éoliennes perturbent plusieurs animaux (comme les chauve-souris ou des vautours qu’on a trouvés morts, voire décapités)

        Et je suis sûr que j’en oublie (notons que les terres rares servent aussi dans nos appareils modernes)

        Et oui on est plus conscient des enjeux, ce qui n’empêche pas d’avoir plus de produits tout le temps allumés (comme les box ADSL), d’avoir plein d’appareils à recharger (tablette, PC portable, tel).

        Je suis tout aussi coupable que n’importe qui. Je suis même pire car je m’en rends compte et je me complais dans ce gâchis.

        Bon il y a quand même des « bonnes » nouvelles, il y a des gens qui cherchent à récupérer des matières premières sur les météorites… bon j’espère qu’il n’y aura pas d’accident de fusée car j’avais lu que certains voulaient faire des fusées avec du matériel nucléaire dedans pour l’énergie (notons que ça existe, regardez l’histoire de la sonde Cassini)… Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne nouvelle en fait.

        1. Tu te contente d’exposer les problèmes d’aujourd’hui… Et je suis complètement d’accord avec t’es arguments… moi je veux songer aux solutions de demains… et je peux aussi te trouver un tas d’arguments qui vont dans mon sens.
          1/ Si l’électronique aujourd’hui consomme des terres rares, nul doutes que dans un avenir relativement proche nous en seront de moins en moins dépendant, la recherche commence tout juste à se tourner vers se problème et la recherche ça prend du temps…
          2/ le système énergétique de demain devra justement se tourner vers les ressources les plus proches et non plus celles qui sont à l’autre bout du monde.
          3/ Le charbon revient à la mode car le nucléaire fait peur, le renouvelable n’est pas mature, et le reste est trop cher… D’autant plus que la Chine en est le plus gros consommateur et je n’suis pas certains qu’il se soucis de l’environnement… Mais ça viendra, eux aussi bientôt n’auront plus le choix.
          4/ Les toits dans une premier temps suffisent largement, il faut aussi savoir qu’une petite partie du Sahara pourrai suffire à produire suffisamment d’électricité pour alimenter le monde… L’énergie solaire reçu par la terre représente 7000 fois ce qui est consommé… C’est colossal, à nous d’apprendre à la récupérer efficacement.
          5/ Pour l’éolien comme pour toute technologie, il est nécessaire d’étudier l’impact environnemental et de ne pas laisser les intérêts économique prendre le dessus… Mais la aussi le potentiel exploitable est énorme.
          6/ Si les éoliennes perturbent des animaux (le chiffre est certainement 1000 fois inférieurs aux nombres d’oiseaux qui meurent en se prenant des vitres ou écraser sur les routes) et des solutions peuvent être envisagé pour pallier à ces problèmes.
          J’ajouterai à ça qu’il n’y à pas que le photovoltaïque et l’éolien… Pour n’en citer que quelques uns… il y’a aussi le solaire thermique, le solaire thermodynamique, la production d’hydrogène par voie solaire, la production de méthane avec les déchets organique, la géothermie, les biomasses en général, l’énergie des océans qu’elles soit thermique ou mouvement de vague ou des marrées… et je peut te trouver encore pleins d’exemples… La maîtrise de la fusion peut elle aussi ouvrir d’autres horizon, production massive d’énergie avec des quantité infime de matière qui sont abondantes sur la planètes… beaucoup plus sûr que les centrales à fissions et rejette beaucoup moins de déchets qui sont largement moins radioactifs. Si on va encore plus loin, il faut savoir qu’actuellement on ne connait que 5% de la matière et l’énergie qui constitue l’univers… Avec seulement 5% on à fait des miracles… comment savoir ce que nous réserve le reste ^^ A chaque fois que l’humanité à rencontrer des problèmes, elle à su trouver des solutions… Aujourd’hui c’est un challenge de taille qui nous attend… Sans doute le plus gros ^^ Mais je préfère cherche des solutions plutôt que de me contenter d’exposer des problèmes… Les gens qui vivaient il y’a 100 ans n’auraient jamais pu imaginer a quel point la technologie évoluerai… Comment savoir ce qu’elle nous réserve dans 100 ans de plus ?
          Certe je suis carrément utopiste. Mais on finira forcément par y arriver pour la seule est bonne raison que nous n’avons pas le choix. Moi je bosse dans un laboratoire de recherche consacré à l’énergie solaire. Donc laisse moi y croire encore un peu ^^

        2. 1 moins dépendant dans un avenir proche ? Pour l’instant on n’en prend pas le chemin. On pense plutôt à rouvrir les mines fermées pour cause de pollution.
          2 même chose, on n’en prend pas le chemin…. il faut dire qu’une mine de terres rares en Europe et tous les écolos monteront au créneau (avec raison ceci dit).
          3 oui le nucléaire fait peur, du coup :
          récupération du charbon au Brésil, transport… rejet de CO² anciennement stocké dans du charbon…. Moyen.
          4 Entre la théorie et la pratique, il y a un monde… Je ne parle pas du % de récupération de l’énergie solaire, mais du transport de l’énergie… il y a des pertes et de la chaleur…
          5 énorme énorme, je n’irai pas jusque là. C’est, le plus souvent, aléatoire, et comme l’énergie ne se stocke pas..
          6 Les accidents entre les véhicules et les animaux ne sont pas à comparer avec ceux des éoliennes. Ce n’est pas parce qu’une ancienne pratique pose des soucis qu’une nouvelle peut se permettre d’avoir les mêmes.

          Quant aux autres technologie… prenons en une dans laquelle j’avais de grands espoirs, la fusion nucléaire Il y a peu j’ai appris que si il n’y avait pas de déchets polluants directs, les tuyaux deviennent alors radioactifs….
          Et encore ça fait des années qu’on recherche, il faudra encore des dizaines d’années avant que ce soit efficace. Le problème c’est qu’on n’a plus ces dizaines d’années. Il y a une bombe démographique et économique qui va bouleverser les besoins d’ici peu (en gros la « classe moyenne » va apparaître dans des endroits où elle était absente, et il faudra augmenter nos productions dans des proportions encore jamais vues).

          Oui je suis pessimiste, et j’espère sincèrement me tromper, mais j’en doute de plus en plus.
          http://intercontinentalcry.org/wp-content/uploads/2012/03/axHu1.jpg

        3. C’est pas parce qu’il n’y aura plus de pétrole que le monde va s’arrêter de tourner… On se tournera vers d’autres ressources (Plus durable ce serai bien). Des entreprises font du diesel à partir d’algues, faut que ces procédés mûrissent pour devenir financièrement envisageable, ça viendra. La je parles de pétrole mais ça vaut aussi pour tous les autres matériaux ou ressources. Soit on trouve un remplaçant, soit on le produit par de nouveaux procédés, soit on se tourne vers le recyclage.
          En ce qui concerne la fusion, y’a toujours des déchet radioactif, juste beaucoup moins et néfaste beaucoup moins longtemps, mais on à pas rien sans rien… Et c’est vrai que c’est tristes pour les quelques oiseaux qui se font shooter par les éoliennes mais je doute vraiment que l’impact environnemental soit énorme. Puis entre nous tu parle de réduire la population humaine… Derrière sa te préoccuper de la population des oiseaux migrateur… Ouai…
          Non le problème ne viendra pas de la technologie, il viendra de la bêtise humaine. On se fera péter la gueule bien avant d’être en manque de ressources. C’est déjà plus réaliste comme scénario selon moi ^^
          Je comprend tout à fait qu’on puisse être pessimiste, moi tout ce que je dis c’est que des solutions existent. Après entre le Chercheur plein de bonnes intention, l’industriel qui veux récupérer l’argent qu’il investi et le politique qui doit donner la direction… Tous n’ont pas forcément les mêmes intérêts et c’est pas toujours facile de les faire aller dans la même direction.

    2. La réduction de la population avec toutes les maladies (cancers et autres épidèmies) que ce soit via notre mode de vie, de consommation pousse aussi à cette régulation de la population. Supposons une colonie de cafards de 100 individus, avec un taux de naissance de 2 pontes par jour, et un taux de décés de 1 cafard par jour. En un jour combien faudra-t-il tuer de cafards pour maintenir seulement la population de 100 cafards sur une semaine… et pour la réduire … ?! Et maintenant avec 7 milliards … bon courage. Donc si on réduit pas la croissance ça ne sert à rien. Tous ces morts pour rien … :p

        1. bouffer du vieux c’est dégueulasse.
          on ne pourrait pas plutôt bouffer des enfants chinois ou africains ? ça doit être plus tendre qu’un vieux.

  2. Les Georgia Guidestones annonçaient, il y a déjà 34 ans, qu’une telle issue était gravée dans le marbre (c’est le cas de le dire…).
    La différence, c’est qu’aujourd’hui de plus en plus de gens en prennent conscience… maintenant qu’il est trop tard…
    En tout cas, les Cassandres qui voyaient arriver ça il y a fort longtemps se sentent désormais beaucoup moins seuls. Mais ils ne se réjouissent pas de cet état de faits pour autant, ils auraient largement préféré se tromper.

  3. « on va tous crever »

    Dans ce cas là t’aurais mieux fait de choisir un titre du style

    « l’eau est mouillée et le feu ça brûle »

    « quand je mange je me nourris »

    « de l’eau sort du robinet »

    « cette feuille de papier est en papier »

  4. en crois on va crever? ça fait des années que l on sait ça… titre de merde. par pitier, quitte la redaction et reste dans ta serie visuel….

  5. quand on voit que la sante d’un etat ou d’une entreprise est jugée par la croissance…. on va droit dans le mur. comme si qu’on peut tjrs faire plus et qu’il n’y a aucune limite dans la croissance. mon entreprise pense qu’elle pourra faire 7% de croissance dans 5 ans… les gens qui nous gouvernent n’ont plus aucun lien avec la realité. alors que tout s’effondre ils pensent encore être à l’age d’or de l’informatique ou pour les plus fous, de l’industrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité