Le premier cas de transmission du VIH de femme à femme

Sida

Généralement, lorsque l'on parle du Sida, c'est souvent pour annoncer des avancées dans le traitement de la maladie. La nouvelle du jour est d'un tout autre acabit, hier encore, personne n'avait pu confirmer que la transmission du VIH entre les deux femmes était possible. Les responsables de la santé des États-Unis viennent de publier le premier cas de transmission du VIH de femme à femme.

Des cas de transmission du VIH entre les femmes ont longtemps été soupçonnés  au sein de la communauté LGBT, mais ceux-ci n’ont jamais confirmés par les autorités sanitaires. De ce fait, beaucoup pensaient que c’était une sphère sans risque (pour le SIDA, pas les MST).

Une poignée de rapports sur la transmission du Sida de femme à femme existent déjà, mais les responsables n’ont jamais été en mesure de confirmer ces cas. Ils sont considérés comme anecdotiques, en grande partie parce qu’ils dépendent d’un certain nombre d’autres facteurs de risque (infidélité, acupuncture, injection, transfusion…).

Selon le communiqué de presse émis par le Center for Disease Control (CDC), une femme de 46 ans a contracté le VIH de sa partenaire au Texas entre Mars 2012 et  Août 2012. Il est à noter que sa partenaire de 43 ans, a été testée positive pour le VIH en 2008, mais elle a cessé de prendre des antirétroviraux deux ans plus tard. Le risque de transmission aurait été considérablement réduit avec la poursuite du traitement.

Le virus ayant infecté les deux femmes est presque identique. En effet, le séquençage génétique a révélé que trois des gènes du VIH correspondaient à 98%. Dans tous les cas, les risques d’MST restent évidemment incontournables, mais avant aujourd’hui, personne n’avait confirmé que la transmission du VIH entre femmes était possible. Les scientifiques viennent de prouver le contraire.

Tags :Sources :thevergeVia :CDC
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. La cause, écrite dans l’article complet …
      « Dans le cas présent , les deux femmes ont signalé des pratiques sexuelles qui auraient transmis le virus, notamment le partage de sextoys non protégés pendant la période des règles et pratiques sexuelles pouvant créer des abrasions. »

  1. Pas de bol ce n’est pas le premier cas

    “Très peu de précédents
    Il y a très peu de précédents, soulignent-ils, faisant référence à deux autres cas possibles dont celui d’une femme aux Philippines, qui avait contracté le virus après des rapports uniquement homosexuels, et celui d’une jeune fille de 20 ans qui affirme avoir eu une relation de deux ans avec une autre femme séropositive. ”

    http://m.bfmtv.com/article.html#art731948
    Et
    http://www.liberation.fr/monde/2014/03/13/aux-usa-un-cas-rare-de-transmission-sexuelle-du-vih-entre-deux-femmes_986873

    Les journalistes disent “rare” pas “unique ”

    Et pour info
    http://www.pistes.fr/transcriptases/46_255.htm

  2. Il se peut que ce soit pas une première .

    Plusieurs journaux dont Libération
    Citent sur le même sujet
    “Il y a très peu de précédents, soulignent-ils, faisant référence à deux autres cas possibles, dont celui d’une femme aux Philippines qui a contracté le virus après des rapports uniquement homosexuels. Mais la source spécifique de l’infection n’a pas été confirmée. Et celui d’une jeune fille de 20 ans qui affirme avoir eu une relation de deux ans avec une autre femme séropositive.”

  3. Woua ! Quelle avancée, il fallait en faire une news !

    Et encore une fois, toujours sur le même sujet, le SIDA n’est pas une maladie, mais un stade de l’infection au VIH.

    Bref, Florence tu n’apprend vraiment rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité