De mauvaise humeur ? C’est probablement la faute des réseaux sociaux !

Facebook

Si l'humeur, bonne ou mauvaise, peut s'avérer fort contagieuse d'une personne à l'autre, surtout entre proches, il existe aujourd'hui d'autres moyens de "contagion", les réseaux sociaux. Selon une récente étude, les messages partagés à nos cercles de connaissances sont aussi porteurs d'émotions.

L’utilisation massive des réseaux sociaux a un effet non négligeable sur nos habitudes de vie, et nos émotions. Des chercheurs américains ont analysé l’impact de plus d’un milliard de status Facebook émis par un petit million d’utilisateurs. Les messages négatifs entraînent des messages similaires auprès des contacts de l’auteur. Ceci dit, tout n’est pas totalement noir puisque l’effet est identique pour des messages joyeux.

De Janvier 2009 à Mars 2012, un programme informatique analysait le degré émotionnel des status d’utilisateurs anonymes britanniques de Facebook. Pour évaluer l’impact de cette « contagion émotionnelle », les chercheurs ont choisi la pluie comme déclencheur. Un contact vivant dans une ville où il pleuvait à verse, l’autre où le soleil règne en maître. Un message négatif du premier entrainait davantage de messages négatifs chez le contact jouissant du beau temps, et inversement, la bonne humeur s’insinuait plus facilement chez l’utilisateur sous l’eau.

Le Professeur James Fowler, de l’Université de Californie de San Diego, affirme ainsi que, de la même manière qu’en cas de contact physique, les émotions passent aussi par un simple contact en ligne. Et selon lui, cette étude minimise encore ce genre d’effet, la force de l’amitié ou le lien de parenté, par exemple, n’ont pas été pris en compte.

Tags :Sources :The Guardian
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité