1 000 ans d’emprisonnement en seulement 8 heures ? Pourquoi pas !

1 000 ans d'emprisonnement en seulement 8 heures

Pour l'heure, l'emprisonnement reste la solution privilégiée pour punir un citoyen d'une faute quelconque. Là, les peines peuvent aller de quelques mois à quelques centaines d'années. Grâce aux biotechnologies, il pourrait par exemple être possible de faire ressentir 1 000 ans d'emprisonnement à un condamné en seulement 8 heures.

Rebecca Roache est philosophe, elle dirige un groupe de réflexion pour évaluer comment les technologies futures pourraient transformer les peines. Des drogues pourraient par exemple faire croire aux esprits des prisonniers que le temps passe plus lentement. Partant du principe qu’il existe déjà des substances psychoactives capables d’altérer la perception du temps, cela serait tout à fait possible.

Un autre scenario consisterait à télécharger l’esprit du prisonnier dans un ordinateur et à « simplement » accélérer les choses. Deux scenarii bien moins onéreux que de garder le prisonnier derrière des barreaux durant toutes ces années.

Pour moi, ces questions sur la technologie sont intéressantes, elles nous obligent à repenser les truismes que nous avons sur les sanctions. Quand on se demande s’il est inhumain d’infliger une technologie à quelqu’un, il faut être certain que nos réflexions ne sont pas dirigées par de simples méconnaissances.

Est-ce bien d’enfermer quelqu’un pendant la majeure partie de la seule vie qu’il aura ? Ne serait-ce pas mieux de jouer avec leur esprit et de les relâcher ? Se poser la question, ce n’est pas simplement d’imaginer des sanctions futuristes, il s’agit de regarder les peines d’aujourd’hui avec l’œil du futur.

Sans aucun parti pris, il est vrai que d’ici quelques années, les technologies seront certainement capables de pareille chose, il pourrait paraître fort étrange et archaïque, de « simplement » enfermer un prisonnier dans une cellule.

Tags :Sources :Telegraph
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Exactement comme un épisode de la série « Au delà du réel » où le prisonnier avait passé une période qui avait duré pour lui des décennies en seulement quelques heures réelles. Le mec état devenu complètement barge d’ailleurs ^^

    1. J’y ai pensé direct moi aussi ! Si je me souviens bien, c’est le concepteur du truc qui est victime d’une erreur judiciaire et qui doit purger une peine virtuelle qu’il croit évidemment réelle…

    2. FAUX le mec a été vieilli de plusieurs années en quelques heures. D’ailleurs il retourne chez lui et sa mère ne le reconnait pas. Mais bonne référence quand même !

      1. Saison 2 – ép 22, La Sentence :
        Un scientifique fabrique une machine pour qu’un condamné à une longue peine puisse effectuer plusieurs années de prison virtuellement en quelques minutes réelles. (…) Le scientifique est alors condamné à plusieurs années de prison ferme, pendant laquelle il vivra les pires cauchemars et traumatismes. À la fin de sa peine, il se retrouve dans sa machine, car il n’était en réalité jamais sorti de la. Seulement quelques minutes sont réellement passées… (wikipédia)
        On ne doit pas parler du même épisode 😉

  2. Si dieu existe ou alors un quelconque equilibre entre le bien et le mal dans ce bas monde, il serait bien qu’il entraine un retour de manivelle dans la gueule de ces personnes qui justement, jouent à dieu.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Dieu ceci, dieu cela…Le même discours depuis des siècles par des esprits simples, la terre est plate et est le centre de l’univers, l’archéologie, l’exploration spatiale, bla bla bla…
      On ne stoppe pas la marche du progrès, on fait avec. La réaction la plus intelligente consiste à réfléchir autour d’un sujet, émettre des hypothèses, proposer des idées, expérimenter, pas à juger bêtement de manière non constructive. Si on écoutait à chaque fois les pseudo philosophes du dimanche, on serait encore à frotter des silex en craignant que le ciel nous tombe sur la tête.
      L’essentiel de la prison, des peines infligées, est de punir le supposé coupable. Nous aimons désigner des coupables pour les maux que l’on subit, afin de décharger sa haine, mais n’oublions pas que nous sommes la somme des interactions avec notre environnement, individus compris, et partant de ce principe, nous sommes tous responsables de la société dans laquelle nous vivons, et des « monstres » que nous créons. La responsabilité est alors diffuse, partagée par la collectivité, nous ne pouvons alors plus désigner de coupable, diriger notre frustration contre quelqu’un de précis. Nous ne supportons pas cette idée.

    2. T’as quel âge pour ne pas savoir que le bien et le mal n’existent pas ? (D’ailleurs de ce fait, le paradis et l’enfer ne peuvent donc pas exister)

      1. En tous cas merci de nous faire preuve de ta maturité en affirmant quelque chose sans preuve, sans argument, sans réflexion, bref, on fait avec ce qu’on peut hein 😉
        Si Dieu existe, il y a de forte chance qu’il ai défini les règles du bien et du mal en créant la vie. Je te laisse une paire d’année à réfléchir pourquoi, le temps de te laisser pousser les poils et le QI.

  3. Et si on se pose la question de savoir si il est bon d’enfermer une personne de la sorte quitte à pondre des idées aussi cons, pourquoi ne pas envisager l’exil, l’exclusion de la société, comme il a été fait pendant de nombreuses années ?
    La punition de la prison n’est pas que l’ennui, la longue attente et la privation de certaines libertés, c’est aussi prendre du temps de vie d’une personne qui a par exemple prit tout celui d’une autre en la tuant.

  4. faire un braquage, cacher l’argent, vous faire gauler, passer 8h en prison en ayant l’impression d’y passer 1000 ans, ressortir le lendemain matin. Bravo, vous vous etes mis plusieurs millions de coté pour le reste de votre vraie vie et avez en plus eu la joie de gouter à un similateur de prison dont en sortant, il ne vous restera que l’impression d’un long et mauvais reve une fois les effets de la drogue dissipée.
    Profitez de votre argent pour acheter encore plus de drogue.

    1. Je me demande l’état psychologique d’une femme violée qui voit son violeur sortir libre le lendemain ou d’un gars qui se fait tabasser par 4 types au point de le laisser pour mort et devoir passer des années de rééducation alors que les autres sont dehors après une nuit en cellule…

  5. Ce qui me fait rire dans ce genre de réflexion c’est justement la non réflexion de la chose. Mes VDD ont déjà en partis soulevé le problème de la courte peine réel…

    J’en soulèverais un autre, qui est que cela ne soit qu’un rêve, certes peut être réaliste mais un rêve, et si tu as conscience que c’est un rêve (car forcément tu sais que tu ne va passer que 8h réellement) et bien tu peu prendre des risques que tu ne prendrais pas en temps normal…

    Même si tout ce qui se passe dans le rêve, ton cerveau peu le comprendre et réagir en réalité (et donc avoir des scéquelles réel). Les docteur qui te surveille pendant ton « coma » de 8h ne pourrons pas te laisser te faire du mal, ils ont obligation de te maintenir en vie… Donc au final soit il te drogue plus pour plus que tu te fasse du mal dans le monde immaginaire (et donc tu aura moins concience de ton incarcération…) Soit il te mette dans une camisole de force jour et nuit sans te nourrir (pas besoin les baxter sont la IRL pour te nourrir) … bonjour l’ennuit…

    Bref, bonne idée mais totalement inapplicable, tellement de dérive :(

  6. Si on peut faire croire, faire rêver, quelqu’un qu’il est resté 1000 ans en tôle, on peut lui faire rêver, voire lui faire se souvenir, qu’il a subit le meurtre qu’il a commis… [Presque] œil pour œil dent pour dent…

    Le prison n’est elle pas qu’une forme de longue torture?

  7. Je crois que dans tout ça on oublie l’essentiel : on n’enferme pas les gens en prison pour les punir mais pour protéger le reste de la société de leurs assauts. Il s’agit de mettre les meurtriers, violeurs, voleurs… hors d’état de nuire. Réduire l’exclusion à 8h ou quelques jours ne remplit pas cette fonction, à moins que cela assure l’absence de récidive. Elle est là la vraie question : Comment REFORMER les criminels ? (et non comment les punir.)

    1. Totalement d’accord. Imaginez une femme violée qui voit son violeur libre le lendemain parce que le violeur pense avoir passé une dizaine d’années derrière les barreaux. Elle n’a pas cette impression. Le choc psychologique sera incurable.
      C’est toujours curieux de voir comment on se préoccupe de la qualité de vie des agresseurs alors que celle des victimes est laissée de coté. L’argent ne soigne pas ni répare tout et les années en prison d’autrui ne me rendront pas ce qu’il m’a volé, enlevé ou cassé.
      A une moindre échelle, je montre l’exemple d’un accrochage. Une voiture pousse un scooter à terre. La voiture n’a aucune égratignure, le scooter: guidon et rétros cassés, barre de direction pliée, éraflé de partout… La victime doit se taper 2 semaines de transport sans véhicule alors que le fautif continue à rouler tranquillement et son seul souci sera peut-être une prime d’assurance plus élevée.

  8. Ce qui me fait peur avec ça c’est l’effet de la drogue, le prisonnier n’est plus qu’une bête qui pourrait se faire droguer malgré lui et imaginons un simple citoyen, ces drogues peuvent nous rendre mouton !
    De plus la prison sert aussi à écarter le prisonnier des autres pour éviter une répétition de l’acte, alors le remettre proche de la société 8h après…

  9. J’en ai rien à faire que le mec ai eu l’impression de passer 20 ans en prison en l’espace de 8 heures si c’est pour le retrouver demain dans la rue prêt à tuer quelqu’un d’autre :)

  10. Ah je vois, j’ai touché la corde sensible. Et des propos insultants dans la réponse… elle est belle la tolérance. Dès lors que l’on se comporte comme des animaux et que l’on prétend le contraire, il ne faut pas espérer faire changer le monde de manière positive.
    Cela dit, ça ne change rien, chacun a ses opinions, mais nos descendants porteront le même regard sur nous que celui que nous portons sur nos ancêtres…
    Mais sinon, selon, toi, il y a un dieu pour chaque religion, ou chacun à raison de son côté?

  11. Et comme ça pas moyen de prouver son innocence ni de réellement faire amende honorable, car on parle bien de « sensations ». Le détenu aura le sentîment d’avoir pourri 1000 ans mais il n’aura pas pu profiter de ce temps pour repenser à ses actes, faire des études, se former à un métier, ou quoique ce soit d’autre qui puisse faire à nouveau de lui un citoyen respectable.

  12. Et sinon quand c’est qu’on rétabli la peine de mort ?
    =>Moins de prison pleine
    =>Plus besoin de nourrir, loger, blanchir les « monstres » aux frais du contribuables
    =>Plus d’emploi (dans les pompes funèbres)
    =>Plus de récidive possible
    =>Sensation de Justice

  13. @Raphi, non mais laisse tomber, tu sais j’etais comme l’ autre attardé avant, persuadé de l’inexistence de dieu et que nous vivions dans un grand vide, mais c’etait avant que j’ai une culture scientifique aussi large qu’aujourd’hui, chose que peu de personnes ont ici. Cependant, à tous ces ignorants, je rappellerai qu’un peu de science éloigne de Dieu et que beaucoup de science en rapproche. Mais voila, faut il encore avoir accès à la compréhension de ce « beaucoup de science » et donc un QI à 3 chiffres, navré pour toi papydash.
    Enfin je finirai cette intervention en rappelant que les plus grands scientifiques que nous avons connus au cour de l’histoire étaient a la base fervent croyants si ils ne le sont pas devenus plus tard.
    voila voila, ciao les incultes !

  14. Petit HS. Si il devient possible d’effectuer 1000 ans en 8h, alors cette technologie pourrait servir à inculquer des connaissances. Devenir médecin ou autre en quelques minutes, pourquoi pas. De belles économies pour l’état !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité