Plus d’une journée perdue par an à joindre les services clients !

téléphoner

Si le téléphone est extrêmement pratique et rapide entre particuliers, la situation est toute autre dès lors qu'il y a une société à un bout du tuyau. Régulièrement, le même défi se présente à nous : tenter de joindre le service client. Là, une seule arme compte, la patience. Et pour cause, on perd plus d'une journée par an à tenter de les joindre.

Petit cas pratique : vous venez d’acheter un produit, il vous fait défaut – pour une raison x ou y -, vous souhaitez contacter le service client. Première épreuve, trouver le numéro. Seconde, entrer effectivement en contact avec quelqu’un. Cette tâche d’apparence simple nous occupe environ 28 heures par année, soit 7,3 minutes par jour dans la vie d’un actif.

Pour parvenir à ces résultats, il aura fallu quatre mois et quelques 12 000 appels auprès des 500 services clients les plus contactés en France. Dans 70% des cas, le numéro de téléphone est extrêmement difficile, voire impossible, à trouver en moins de 4 minutes. Dans 80% des cas, les temps d’attente dépassent les 6 minutes. Parmi les plus mauvais élèves, on citera notamment Ameli, la LMDE, Price Minister, l’URSSAF, le RSI, ERDF, Malakoff Mederic, Easyjet, le Crédit Mutuel ou la Banque Postale. Dans le haut du panier, on retrouveDirect Energie, Le Crédit Lyonnais, Vente-Privee.com, Citroën, Air France et Renault.

Une telle situation entraine de fâcheuses conséquences sur l’économie du pays. On estime ainsi que ce temps perdu cause une perte de 1,8% du PIB, sans parler du stress et du ras-le-bol général occasionné chez les appelants. D’où l’explosion des applications comme « VITE MA HOTLINE » qui vous simplifieront grandement la vie – avec sa banque de données de numéros et sa fonction « Appel Zen » pour être rappelé automatiquement -.

Tags :Sources :En contact
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sympa l’image toute pixellisée pour le deal du jour
    La Redoute doit être contente de vous
    Vous avez touché le fond mais vous continuez de creuser…

  2. Et vu que le français moyen est râleur, en cas de problème, son premier reflex sera de contacteur le service clientel afin satisfaire son irrésistible besoin de gueuler sur quelqu’un au lieu d’essayer de trouver une solution par lui-même (en faisant une recherche sur internet par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité