Voici à quoi servent les boutons d’un volant de F1

Voici à quoi servent les boutons d'un volant de F1

Les Formule 1 sont assurément les voitures les plus performantes, et les plus complexes au monde. Véritables condensés de technologies, elles requièrent énormément de paramétrages. Comment peut-on alors piloter une pareille bête ? La réponse est simple : avec un volant et tous ces boutons !

La nouvelle régulation pour la saison 2014, notamment en ce qui concerne le « Système de récupération de l’énergie cinétique » (SREC) a contraint les ingénieurs de Mercedes Benz à revoir entièrement le volant de leur Formule 1. Les modifications sont nombreuses, la plus visible reste bien évidemment la mise en place d’un grand écran OLED central, bien plus capable que l’ancien. Reste maintenant à parler de ces très nombreux boutons tout autour.

Voici à quoi servent les boutons d'un volant de F1

Les lumières

A gauche et à droite, elles représentent les drapeaux standard de la FIA (rouge, jaune et bleu). Celles du milieu sont configurables mais généralement utilisées pour signifier les changements de vitesse.

Les sélecteurs rotatifs

On en compte 9 sur le volant. Trois sont des cadrans rotatifs, les six autres, de petites molettes.

Comme son nom l’indique, le sélecteur « Menu » (au milieu) permet de choisir sur quels composants l’on souhaite influer avec les autres sélecteurs.

A droite, le sélecteur « HPP » permet de gérer tout le paramétrage de puissance.

A gauche, le sélecteur « Stratégie » est responsable de la stratégie de gestion de l’énergie – acquisition/libération par exemple -.

La molette de droite est utilisée pour ajuster le couple de positionnement selon les phases d’un virage.

Les boutons

Il en existe une multitude, ils agissent sur des contrôles extrêmement variés, comme la radio, le DRS (système permettant d’ajuster pendant la course l’aileron arrière), permettent de prévenir le stand que l’on arrive, de limiter automatiquement la vitesse à l’entrée des stands ou de marquer un point intéressant sur le circuit…

Quelques chiffres clefs

Il faut environ six semaines pour concevoir entièrement un volant. La maintenance pour le seul volant entre deux courses dure environ 24 heures. Pour chaque course et chaque pilote, l’équipe technique prévoit trois volants, volants qui sont constamment modifiés et corrigés au fil de la saison pour coller au plus près aux techniques de pilotage.

Tags :Sources :Jalopnik
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Wow, avec leurs réflexes de Jedi et leur maîtrise de la manette / volant, impossible de battre un pilote à un quelconque jeux vidéo … même avec un clavier !
    :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité