Du véritable intérêt du disque vinyle

Du véritable intérêt du disque vinyle

Parlons un peu musique en ce début de semaine. Ces dernières années ont vu les ventes de CD diminuer drastiquement tandis que les ventes numériques progressaient nettement et que les abonnements aux services de streaming explosaient. Pourtant, il en est un qui fait de la résistance, le disque vinyle. Pourquoi ?

A l’heure où la praticité prime sur la qualité, on voit pourtant régulièrement dans les magasins, physiques ou non, un disque vinyle d’un nouveau single aux côtés de l’album CD. Et ce n’est pas uniquement le fait d’artistes underground – même Taylor Swift s’y met ! -. Car force est de constater que les ventes de vinyles ne cessent de progresser. Les puristes argueront que la qualité audio y est sans égale – même si la science leur donne tort -, les autres préfèreront profiter de leur musique sur n’importe quel support, surtout mobile.

Pourquoi le LP plus que le CD alors ? Certainement parce que le premier confère à l’acheteur un plus grand sentiment de propriété. Acheter un vinyle, s’extasier devant la pochette cartonnée, le sortir avec une extrême précaution, le placer sur le lecteur, le retourner pour changer de chanson… Sans parler de ce son si particulier, si chaud, si intimiste, grandement dû à ses imperfections…

Et c’est bien de cela dont il est question aujourd’hui, il ne s’agit plus uniquement de vendre de la musique, et uniquement celle-ci – pour cela, on a les comptes Spotify, Deezer et autres Google Musique -, si l’industrie veut vendre de la « musique physique », appelons-la comme cela, il faut y associer une expérience en tant que telle. Et quand on sait que l’achat d’un vinyle offre souvent la version numérique en MP3 (Amazon AutoRip par exemple), on comprend mieux les amateurs…

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « le sortir avec une extrême précaution » n’importe quoi ! il faut bien plus de précaution pour manipuler un cd qui se rait et craint les traces de doigts !!

    a moins que vous ne pensiez que les vinyl en question sont ceux du début du xx ème sècle qui se brisaient à la moindre chute??

    encore un article sur gizmodo « de surface »….

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Alors certes, la qualité audio d’un CD peut être considérée comme meilleure qu’un vinyle mais en grande partie parce que l’appareil qui fait la mesure est une machine.
    L’oreille humaine et le cerveau qui est derrière ne fonctionnent très probablement pas de la même façon, ce qui explique certainement pourquoi pas mal de fans préfèrent ce support et le trouvent meilleur.
    Surtout qu’au delà de la pure qualité sonore, l’esprit humain associe aussi des émotions et des souvenirs à la musique. Si le son est plus proche du souvenir, l’immersion sera d’autant plus forte.

  3. Perso je trouve très bien que cela existe. Ça ne me concerne pas car moi la musique c’est quasiment qu’en voiture ou en ballade à pied.

  4. Perso je trouve très bien que cela existe. Ça ne me concerne pas car moi la musique c’est quasiment qu’en voiture ou en ballade à pied.

  5. Mais c’est exactement ça ! Le dernier album des Artics Monkeys, le vinyl était au même prix que la version itunes. Avec en prime le code de la version mp3 !

  6. Il semble que vous ne soyez que bien mal informée sur les qualités intrinsèques du microsillon… Le marché High End est en croissance spectaculaire en ce qui concerne le vinyle et tout le matériel de haut et très haut de gamme pour le reproduire (cf. salon de Munich et celui de Las Vegas).
    Encore faut-il avoir déjà entendu un résultat sur un système digne de ce nom, qui révèle, si l’enregistrement est de qualité, les exceptionnelles qualités de finesse, de dynamique, de transmission de l’émotion, de restitution « holophonique », quasi visuelle de la scène sonore et du sentiment de présence physique des instruments et des voix. L’oreille humaine a permis la Musique, la facture instrumentale et dépasse sur bien des plans, la mesure scientifique, n’importe quel musicien ou luthier vous le dira.
    Mais la réponse, pour être complète, demanderait des pages!

    Bien cordialement,
    V

    1. Et c’est aussi pourquoi beaucoup de passionnés de musique reviennent vers des systèmes tout analogiques (amplis à transistors ou à lampes) qui sont beaucoup mieux adaptés à l’utilisation des supports comme le vinyle (qui est aussi analogique).

  7. Les vinyles c’est pour les collectionneurs. C’est tout. Juste le sentiment d’avoir une pièce rare. On y prend soin, on le bichonne. Mais qualitativement je préfère de loin le son numérique !!!! Parole de Dj…..

  8. Le CD c’est comme une pièce qui serait éclairée par une ampoule avec une lumière uniforme, c’est à dire que tous les coins de la pièce sont éclairés de la même façon.
    Le vinyle lui, correspond à l’éclairage que nous connaissons, avec des zones plus éclairées que d’autres, des ombres également, un éclairage imparfait mais plus « naturel ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité