Philae est réveillé ! Comète, prends garde à toi !

Le robot Philae devrait se poser sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko

Vous vous souvenez de la sonde Rosetta ? C’est la sonde qui a effectué un voyage de 10 ans à travers l’espace à destination et qui s’est réveillée mi-janvier après 3 ans d’hibernation. Sa mission est de se mettre en orbite autour de la comète et d’envoyer un atterrisseur, le robot Philae, pour qu’il effectue des prélèvements directement sur le noyau de la comète. Et vous savez quoi ?

Oui, j’ai un peu spoilé la news avec mon titre. Mais Philae s’est réveillé après 3 ans de sommeil. Et les scientifiques du CNES vont passer les prochaines semaines à vérifier que les 10 instruments à bord de Philae (caméras, spectromètres, microscopes…) sont encore en état de fonctionner. Il faut dire que ses composants ont été soumis à rude épreuve. Ils ont passé 10 ans dans le froid spatial et ils peuvent être un peu engourdis.

Pour rappel, la sonde Rosetta est partie en 2004, elle a accéléré en utilisant l’effet de fronde en passant près de la Terre, de Mars, de la Terre, d’un astéroïde, de la Terre, d’un autre astéroïde, de la Terre, pour se mettre en orbite autour de la comète Tchourioumov-Guérassimenko 10 ans plus tard. Pendant que la sonde Rosetta va étudier à une distance de 100 km la comète, elle va envoyer en mission suicide le robot Philae.

Le 11 novembre 2014, notez bien cette date. Cette journée déjà historique va être témoin d’un nouvel évènement qu’il faudra ajouter dans nos livres d’histoire. Le robot Philae devrait se poser sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko ! Il étudiera alors le noyau pendant 4 à 6 mois avant de rendre l’âme sous l’effet de la chaleur du soleil.

Philae est donc réveillé, la mission peut continuer comme prévu. Les scientifiques du CNES ont pu lui uploader un nouveau logiciel tout neuf et il est tout content.

 

A Toulouse, il y a 20 scientifiques du CNES qui travaillent sur l’atterrissage de Philae. Je vais essayer de les rencontrer pour savoir ce qu’ils fabriquent et pourquoi ils sont si nombreux.

Tags :Sources :CNES
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le truc fascinant à ce stade, c’est le téléchargement du logiciel à très grande distance … le jour où les logiciels seront enfin un peu plus intelligents (on attend toujours), cette procédure équivaudra à une téléportation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité