Changer la police de caractère ne fera pas faire toutes ces économies

Changer de police pour économiser 400 millions de dollars par an

Ce week-end, nous vous parlions de la découverte d'un jeune garçon : selon lui, changer les polices utilisées dans les impressions papier officielles permettrait de réaliser quelques 400 millions de dollars d'économies par an. Malheureusement, c'était trop beau pour être vrai, la chose est en réalité bien plus complexe.

Suvir Mirchandani était parti d’un constat simple : à taille égale, les lettres ne pèsent pas le même poids selon la police utilisée. La superficie de papier à recouvrir d’encre, et donc le volume d’encre total, devrait donc baisser si l’on utilise des « polices fines ». Malheureusement, il y a bien davantage d’aspects à prendre en considération. FastCoDesign a tenté d’en faire le tour.

Le problème principal derrière ce raisonnement est quelque peu complexe à appréhender. Il y est principalement question du système de mesure en place pour quantifier la taille d’une police, le point typographique. Ainsi, ce qui fait d’une police qu’elle a une « taille » de 12 points n’a rien à voir avec l’encre – mais davantage avec le support métallique qui porterait la lettre pour l’imprimer -. Autrement dit, selon la police de caractère, certaines apparaîtront physiquement plus petites, et donc moins lisible, et ce même si elles ont toutes la même taille. De fait, « plus petit » n’est pas synonyme de « moins d’encre ».

Changer la police de caractère ne fera pas faire toutes ces économies

Ces polices font toutes la même taille, pourtant la Garamond est la plus petite, et la moins lisible.

Garamond est bien 15% plus petite que la moyenne, ce qui permettrait d’économiser 28% de surface à imprimer – pas loin des 24% d’économie d’encre annoncés par Suvir Mirchandani – mais cela ferait aussi perdre en lisibilité. La Garamond n’utilise pas moins d’encre que les autres, c’est juste l’équivalent d’une police 10 points sur une ligne de 12 points.

Supposons maintenant que cette police utilise effectivement moins d’encre. Le gouvernement ferait-il encore des économies à changer pour Garamond ? Là encore, rien n’est moins sûr. Si nous, particuliers, achetons l’encre au prix fort, les entreprises paient souvent à la page – une pleine page photo couleur coûtera ainsi aussi qu’un petit encart de texte en noir et blanc – et utilisent des toners sur des imprimantes laser. Le coût d’impression à la page avec ces toners est environ moitié moindre que celui d’une impression jet d’encre et les imprimantes sont d’énormes machines entraînant des coûts bien différents des « simples considérations » que nous, particuliers, pouvons avoir en imprimant. Autant de paramètres que le jeune garçon de 14 ans n’a pas pris en compte.

En conclusion, il n’y aurait pas grand intérêt à changer pour la police Garamond – si ce n’est à perdre grandement en lisibilité -. Et même si le gouvernement trouvait une police qui utilise effectivement moins d’encre en proposant la même lisibilité, les économies ne seraient pas aussi substantielles…

Tags :Sources :The VergeL'article de FastCoDesign
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Garamond moins lisible ! c’est juste une blague ! quittez vos écrans 2 minutes et imprimez vraiment une page, pour voir que c’est très lisible, on ne parle pas de 72 dpi mais d’au moins 300 pour l’impression, et là c’est très lisible, après la typographie c’est un métier effectivement très complexe.

  2. @alexdsign on te dit que la garamond en 12pts équivaut à « l’original » en 10pts donc plus petite, donc moins lisible, c’est tout !

    1. Bonjour,
      Si c’est moins lisible mais que ça l’est encore assez, où est le problème?
      Garamond, à réglage égal (sur 12 par défaut) me semble tout à fait lisible, tant à l’écran que sur papier.

  3. A noter que l’état français possède ses propres imprimeries et donc ses propres rotatives, il achète donc son encre avec l’argent publique. Dans ce cas l’état ne paie donc pas à la page mais bien à la quantité d’encre !

  4. Ouais enfin si le mec s’est fait chier à faire un étude et qu’ensuite on lui a dmd d’extrapoler à une echelle plus grande, c’est peut etre qu’il ne disait pas que des conneries non ?

  5. Et peu importe la police utilisée au final… même si ce ne sont pas 400 millions d’économies, mais 150, que le gouvernement en retire… où est le problème? Ce sont tout de même 150 millions, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité