Ce français réalise de superbes Pokeballs !

Jonathanjo

Si comme Google vous aimez les Pokemons, sachez que vous êtes bien loin d'être seul et dans cette catégorie, l'artiste français du jour n'a pas à rougir de ses créations. En trois mots, Pokeballs, hyper réalisme et photomontages.

Autodidacte, vous constaterez que Jonathanjo réussit à manier Photoshop d’une main de maître (Pokemon évidemment). Si vous vous attardez sur toute l’étendue de son oeuvre, il apparaît qu’il ne manque ni de créativité, ni d’imagination, au point de rendre ces éléments virtuels tout à fait tangibles.

D’ailleurs, pour profiter de quelques unes de ces pépites, vous pouvez découvrir son Facebook, Twitter, TumblR et bien sur, DeviantArt. Il ne reste plus qu’une simple chose à dire… Bravo ! (Ou “encore”, on hésite).

jonathanjo Mew Zygarde Genesect

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il a 13 ans le gars ou quoi? Et pourquoi en faire une news? Je pense que les gens ici sont plus matures que ça…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Les pokémons ça date de 1996, les gamins qui avaient 10 ans à l’époque en ont 28 aujourd’hui,

      nous avons tous nos références, nos séries qui ont marquées notre enfance, même si j’ai moi même échappé à ce phénomène je pense que les pokémons ont tout à fait leur place au sein de la culture geek

    2. Non, j’ai 20 ans et je suis artiste digital / illustrateur, pas fan de Pokemon mais j’aime bien.
      Il n’est pas question de maturité mais plutôt de nostalgie et d’art.

      En réalité, l’idée n’est pas venue de moi, un jour mon petit frère m’a demandé de lui mettre un Pokemon nommé “Lucario” dans une vraie pokeball, vu que ce n’était pas possible, je pouvais faire sur l’ordinateur vu que je faisais déjà du digital art, donc j’ai continué en créer vu beaucoup ont aimé et en demandent toujours plus.

  2. Bravo Jonathanjo c’est magnifique !
    Beaucoup de parents ont découvert les Pokémons en même temps que leurs enfants. Ils y jouaient et en parlaient avec leurs enfants qui les conseillaient. Très bon ça d’ailleurs : ça valorise l’enfant. Et ça fait des bons souvenirs pour tout le monde. L’âge (ni le niveau “socio-culturel”) ne font rien à l’affaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité