Ce qui a vraiment déclenché la guerre entre Apple et Samsung

Ce qui a vraiment déclenché la guerre entre Apple et Samsung

La guerre entre les deux géants de l'électronique que sont Apple et Samsung est aujourd'hui tellement forte que l'on en oublierait presque ce qui l'a déclenchée. Des brevets, des produits, bien sûr, mais lesquels ? Retour sur les premières années qui ont amené la firme de Cupertino à attaquer le constructeur sud-coréen en justice.

Nous vous parlions il y a quelques jours du livre de Yukari Iwatani, « Haunted Empire: Apple After Steve Jobs ». On en a apprend aujourd’hui davantage concernant les débuts de la guerre avec Samsung. Si Steve Jobs n’a jamais caché son envie d’en découdre juridiquement, les dirigeants, eux, préféraient régler la chose plus pacifiquement.

En 2010, Apple était l’un des plus gros clients de Samsung. Avec la sortie du Galaxy S, qui ressemblait fort à l’iPhone 3GS sorti un an plus tôt, les premières discussions entre les deux parties ont eu lieu. Tim Cook avait peur que leurs relations ne se dégradent. Steve Jobs et lui-même rencontrèrent Lee Jae Yong de Samsung à Cupertino, pour le convaincre d’arrêter de copier leurs produits. S’ensuivront de nombreuses discussions, et dossiers très complets, pour tenter de faire entendre raison à l’autre – car oui, Samsung avait aussi demandé à Apple de cesser -. Les deux géants auraient pu trouver un accord.

Mais en Septembre 2010, la Galaxy Tab 7 pouces fit l’objet de grosses critiques de la part de Steve Jobs et Apple finit par demander 30$ par smartphone et 40$ par tablette. Et là, les réponses de Samsung furent contradictoires, disant officiellement non mais laissant entrevoir la possibilité d’un arrangement.

En Février 2011, la sortie de la Galaxy Tab 10.1 mit le feu aux poudres : « La tablette n’était ni plus ni moins qu’un iPad. » La guerre avait bel et bien été déclarée, un peu partout sur la planète, et si leurs relations commerciales furent maintenues, Apple tente depuis plusieurs années maintenant de se désengager totalement de Samsung.

Tags :Sources :BGR
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui mais Samsung est aussi un fondeur avec ses propres fabs, ce que Apple n’est pas.
    Gardons aussi à l’esprit que ça ne date pas vraiment de l’iPhone 3GS mais bien des débuts des smartphones où tout le monde s’est inspiré de tout le monde et surtout souhaitait mettre un grand écran.

    Au passage, c’est dredi et on sent la fin de semaine:
    « Retour sur les premières années qui ont amené la firme de Cupertino a attaqué [..] » une faute s’est glissée dans ce dernier mot.
    « La guerre avait bel et bien déclaré,[…] » -Bonjour, je suis la guerre mais je n’ai rien à dire en fait. 😉

    1. Un maçon assemble des parpaings, ce qu’un architecte ne fait pas, mais ça n’a pas grand rapport…
      Il y a une différence entre s’inspirer du travail d’autrui (on dit souvent, et il ne s’en cache pas, que Ive s’est beaucoup inspiré du travail d’un designer allemand, dans sa façon d’épurer les choses), et la copie. Etonnament, j’entend jamais dire que HTC ou sony ont copiés apple, pourtant le formfactor reste le même. Mais ces constructeurs savent donner une identité à leur travail, car justement ils veulent être reconnu comme tel, et non surfer sur le succès d’un autre constructeur plus populaire.

      1. Je comprends.
        Néanmoins je considère que ni Apple ni Samsung ne sont à l’origine du smartphone.
        De même je n’ai jamais vu Apple comme une marque innovante mais plutôt comme une marque capable de consolider les technos existantes, se les approprier et les pousser vers l’avant, j’estime Samsung à la croisée des chemins entre Apple, la bidouille et l’innovation mais constater que la guerre des brevets les a amené à valider et rendre recevables des trucs aussi crétins que la « forme rectangulaire avec des bords arrondis » reviendrait à regarder Nabilla se battre avec un miroir…

        1. Au détail près que que cette sois disant histoire de brevet sur la forme rectangulaire aux bord arrondit n’est pas exacte, il ne s’agit pas de brevet mais d’un modèle déposé. Coca cola à déposé le modèle de sa bouteille, pareils pour toutes les grandes marques de boisson, de fringues ou de sac à main (en fait c’est pareil pour toutes les marques), c’est pas pour autant qu’ils ont déposés un brevet sur la bouteille. A partir de là je trouve normal qu’une marque protège son travail. Tous les autres constructeurs ont montrés qu’il était possible de faire des smartphones sans faire un copier coller de l’iphone, même samsung depuis, donc le choix du coréen de coller au plus près à l’apparence de son principal rival n’est en rien justifiable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité