De l’intérêt et véracité du tag #aftersex…

De l'intérêt et véracité du tag #aftersex...

Si le selfie est assurément entré dans les mœurs - il n'y a qu'à voir comme ils pullulent dans nos réseaux sociaux -, il en est un dérivé qui fait beaucoup parler de lui ces derniers temps, l'#aftersex. Véridique ou simple mise en scène ? Véritable phénomène de mode ou simple tendance très passagère ? Petite analyse.

Il n’aura pas fallu longtemps pour que les médias du monde entier ne parlent du phénomène #aftersex. Pourtant, une contre-enquête montre que la pratique n’est pas vraiment répandue et, pire, qu’il ne s’agirait, la plupart du temps que de photos mises en scène.

La preuve par les chiffres, tout d’abord. Pour l’heure, les selfies #aftersex – et leurs dérivés – ne comptent qu’à peine 10 000 clichés, bien loin de la centaine de millions de #selfie sur le seul réseau Instagram. Mais si l’on s’intéresse aux photos en elle-même, on s’aperçoit que, la plupart du temps, il s’agit de blagues, d’autoportraits ou d’images n’ayant rien à voir avec un acte sexuel – Instagram effectue d’ailleurs une grosse censure concernant la nudité -. Ainsi, seulement 10% environ des clichés tagués #aftersex seraient effectivement pris après l’amour. Alors, plus qu’un phénomène de mode, l’#aftersex ne semble davantage qu’une “tendance” éphémère…

Tags :Sources :Le Monde
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les médias du monde entier en parlent tellement que je viens d’apprendre ici que les médias du monde entier en parlaient.
    Bref, ça fait parti des trucs de mytho, comme disait la pub à l’époque:
    “C’est ceux qui en parlent le moins …”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité