Toyota supprime ses robots et les fait remplacer… par des humains !

Toyota

Si certains sont persuadées que les robots "tueront", à terme, de nombreux métiers actuellement assurés par l'Homme, Toyota tend à faire mentir cette prédiction, en décidant de remplacer ses robots par des humains !

On évoquait l’autre jour ces propos tenus par Bill Gates, qui rebondissait sur une étude publiée par Bloomberg :

« La substitution logicielle, qu’elle serve aux conducteurs, aux serveurs ou aux infirmières, évolue. Au fil du temps, la technologie va faire chuter la demande pour ces emplois, et plus particulièrement en ce qui concerne les emplois peu qualifiés. D’ici à 20 ans, la demande de main-d’œuvre pour beaucoup de secteurs sera très inférieure. Je ne pense pas que les gens l’établissent dans leur modèle mental. »

Malgré cela, le constructeur automobile Toyota vient d’annoncer la nécessité d’un retour aux sources, afin de développer et d’affûter ses compétences manuelles. La firme serait handicapée par un excès de « travailleurs moyens » composant ses rangs, parmi lesquels ont peinerait à trouver des « maîtres-artisans ».

Mitsuru Kawai, un chef de projet de Toyota, s’en est expliqué à Bloomberg :

« On ne peut pas simplement dépendre de machines qui vont répéter la même tâche encore et encore. Pour maîtriser la machine, vous devez disposer des connaissances et des compétences adéquates. »

Les robots ont beau pouvoir travailler plus vite et permettre de réduire les coûts, Toyota pourrait payer cher son manque d’ingéniosité et de créativité sur le long terme.

Pour vous donner un exemple, les employés de l’usine Toyota de Honsha travaillent désormais le métal à la main, alors que la tâche était encore automatisée il y a peu. Résultat de ce changement : une production des déchets réduite et une ligne de production raccourcie de 96% en 3 ans.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sauf que les ouvriers jap travaillent plus de 35h ont peu de vacance et sont moins payés que les Français. Cerise sur le gâteau ils font pas la gréve toute les 2 minutes.

    En plus ils sont très consciencieux, et te salopent pas tout pour partir à 17h -5 parce qu’il faut rentrer à la maison consommer du loisir.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Va donc bosser en usine (en France, oui) et on en reparlera …
      T’es le profil type d’individu qui a la gouaille facile mais qui n’y connait rien.
      Et arrête de cracher sur la France, si tu trouves le modèle japonais si sublime t’as qu’à aller taper du métal à la main chez Toyota …

    2. Et pour ta culture personnelle, sache que si bon nombre d’entreprises asiatiques s’installent en France, c’est qu’elles ne doivent pas avoir la même vision que toi de notre pays… Mais je suppose que tu as certainement fait de meilleures études de marchés qu’elles …

  2. Ouah quels propos nazes… Tu viens à toi tout seul d’énoncer la quasi totalité des clichés véhiculés sur les ouvriers français ! bravo…

    1. Un cliché c’est une représentation mais aussi une reproduction visuelle fidèle. Faut faire un choix mais pour avoir travailler en usine d’assemblage de véhicules d’une marque française pendant les vacances y’a quelques années bah je choisirais la reproduction visuelle.

  3. d’un coté il a tort, quand je vois qu’il y a 10 personnes devant la pointeuse a 5 minutes de la fin, cela dit, c’est pas pour autant qu’on fait un travail bâclé, comme il dit

    1. Tu vois qu’il y a 10 personnes devant la pointeuse a 5mns de la fin ?
      Je serais curieux de connaître l’usine qui autorise ça à ses salariés, sachant que le temps d’habillage/déshabillage n’est pas compté en temps de travail en France …
      Mais bon c’est habituel de voir des gens qui ne bossent pas en usine avoir un avis d’expert sur le sujet

      1. Le temps d’habillage peut être compter c’est au choix de l’entreprise. En job d’été il était affiché sur le mur du vestiaire que le temps d’habillage était compte ainsi que le temps de douche pour ceux qui le souhaitaient.

        C’était dans le service d’éclairage d’une mairie.

  4. « Si certains sont persuadées que les robots « tueront », à terme, de nombreux métiers actuellement assurés par l’Homme, Toyota tend à faire mentir cette prédiction, en décidant de remplacer ses robots par des humains ! » –> persuadéEs ???
    J’allais te dire d’envoyer l’article à Flo mais de toute évidence, c’est déjà elle que tu avais en tête en rédigeant ton introduction ^_^

    1. Oui mais sans services publics, une fois qu’il a craché pour son assurance privée santé, son assurance privée familiale, son assurance santé chômage… bref tout ce que finance les cotisations, il lui reste pas besef !

  5. « Résultat de ce changement : une production des déchets réduite  »
    C’est un problème de conception. Si les ingénieurs qui conçoivent les machines sont infoutus d’optimiser leurs programmes on ne doit guère être surpris que les robots ne fassent que ce qu’ils sont programmés pour faire, c’est à dire gaspiller. De plus, l’intelligence artificielle devrait à terme résoudre ce genre de problèmes mineurs.

  6. Y a rien qui vous choque dans les propos de Bill Gates ?
    « Je ne pense pas que les gens l’établissent dans leur modèle mental.  »
    En gros le monsieur dit qu’on est une majorité d’ignare incapable de penser par soi même.
    Bon mis à part ça, les ouvriers japonais ne gagnent pas 3000€ par mois, d’ou t’as été péché ça toi !?
    Ayant eu la chance d’aller voyager au japon, j’ai appris effectivement que les japonais gagnaient mieux que nous, mais pas autant, de l’ordre de 2000€ environ, sachant que la vie est plus chère au japon.

    1. Tu as raison, 3000€ correspond au salaire moyen tous secteurs confondus. Mais dans le cas d’un ouvrier cela tourne effectivement autours des 2000€. Mais beaucoup d’entreprise ont mis en place un systèmes à base de primes, qui permettent d’augmenter son salaire.

  7. Bonjour je suis salarié de l’usine Toyota d’onnaing près de Valenciennes, atelier welding (carrosserie) où il y a beaucoup de robots. Moi je ne suis pas dans les clichés, je suis sur le terrain. La situation c’est: cadence infernal, primes revues à la baisse, augmentation de salaire quasi inexistante, 1500 euros par mois avec 9 ans d’ancienneté, pression quotidienne, et on est pas à la pointeuse 5 min avant la fin: c’est plutôt heures supplémentaires et samedis travaillés, troubles musculo squelettique. Et surtout: te plains pas t’as du taf.

  8. Moi perso je travaille également chez TMMF et j’en suis satisfait depuis plus de 8 ans. Je ne veux pas débattre car chacun a ses propres croyances sur les choses et on pense tous avoir raison bien entendu. Après si on pense que l’herbe est plus verte ailleurs il faut changer de pâture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité