Travailler chez Apple ? Mauvaise idée !

L'Apple Store du Louvres

Vous pensiez que travailler chez Apple était un véritable paradis ? Qu'une compagnie aussi rayonnante proposait forcément une expérience inégalée à ses employés ? Voilà probablement qui devrait vous refroidir. Petite compilation de confessions d'anciens employés de la marque à la pomme.

Business Insider a compulsé ses archives et les témoignages sur Internet pour mettre au point cette petite compilation de déclarations pas très glorieuses pour Apple :

Robert Dowdidge travaillait à l’époque de l’autre côté de la rue et pourtant il ne “pouvait rien dire à sa femme”, rien sur les raisons qui le poussait à rentrer très tard, rien sur ses voyages… Le secret va plus loin encore. Lorsque “JK”, un ancien employé, qui venait d’inventer une version de Mac OS X qui fonctionne sur PC, en fait part à Bertrand Serlet, vice-président de l’ingénierie logicielle, celui-ci lui ordonne “d’oublier tout ce qu'[il] sait”, “personne ne doit être courant”.

Et le marketing joue une place prépondérante, trop même pour les ingénieurs. Un anonyme déclare ainsi : “Tout, absolument tout, est géré par l’équipe marketing d’Apple”, de quoi lui “donner envie de vendre tous [ses] actions Apple”.

Et il n’y a pas que le campus Infinite Loop de Cupertino. Un stagiaire, Owen Yamuachi, se rappelle :  “mon équipe était située dans un autre bâtiment sur Vallco Parkway […] j’étais physiquement séparé des autres internes, et il n’y avait même pas de machine à café dans ce bâtiment. […] J’avais mon propre bureau (inutilement grand) mais je pouvais passer des journées entières sans parler à personne.”

Il n’est bien évidemment pas question de remettre en question quoi que ce soit, la communication ne s’effectue que dans un seul sens : “les tentatives de rationaliser, de proposer un changement ou même de discuter d’une meilleure manière de faire, tout cela est très mal vu lorsque ça vient d’en-dessous. Travaillez plus longtemps, plus durement, ne vous plaignez pas, n’essayez pas de réparer l’un des nombreux systèmes ou processus qui en ont besoin et n’oubliez pas qu’il y a dix personnes qui attendent de prendre votre place”.

“Les collègues qui se sont imposés des limites [entre leur vie professionnelle et leur vie privée] se sont retrouvés sur une sorte de liste noire, ils ne faisaient plus partie du petit cercle de ceux qui avaient léché les bottes de leurs chefs.”

Et n’espérez pas travailler sur plusieurs projets, si vous travaillez sur un nouveau produit, vous y êtes littéralement attaché. Un ancien développeur de l’iPad se souvient : “nous avions une pièce sans fenêtre. Ils avaient changé les serrures sur la porte. […] Trois développeurs et moi, nous étions les seuls autorisés dans cette pièce. Apple avait besoin des noms et des numéros de sécurité sociale de ceux qui y avaient accès.”

Des témoignages comme ceux-ci, le web en regorge. Bien sûr, il y a des bons côtés, et l’herbe n’est pas nécessairement plus verte ailleurs, mais cela fait tout de même froid dans le dos…

Tags :Sources :Business Insider
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mouais, rien de vraiment plus choquant que n’importe quelle autre boîte quoi…
    Suffit de pas prendre son travail trop à coeur et ça passe

  2. « Tout, absolument tout, par l’équipe marketing d’Apple » Je crois qu’il manque des mots, non ? Qui plus est, cet article est très mal rédigé (Morgan, tu nous as habitué à mieux).

    Sinon, sur le fond, je ne vois rien de réellement révoltant (et loin de moi l’idée de défendre Apple à tout prix).
    Qu’est-ce qu’on a ? Une boite qui base sa stratégie sur le marketing, qui fonctionne beaucoup dans le secret, qui a une forte culture de la hiérarchie, qui n’est pas très orienté “bien-être” de ses salariés… peut-être pas très moderne comme stratégie managériale, soit, mais d’une banalité.
    Quant à l’exemple du bureau avec restriction d’accès, ça me fait doucement rire… tout comme une bonne partie des gens qui ont déjà travaillé sur des sujet dits sensible, j’imagine. “Quoi !!! Pour garder le projet à l’abri des yeux indiscrets, on va interdire aux gens non autorisés de pénétrer dans le bureau !!! Mais quelle honte !!!”

    1. Ca maque surtout de verite le marketing d Apple est fait á Londres parune boite independente qui fait parti du groupe Omnicom. Lol

      Faudrait faire une petite enquete avant de publier… ou pas … de toute facon on lot qd meme lpl

  3. J’y bosse et je m’y éclate pour 2000€ net par mois. Oui il y a des bureaux fermés *breaking news*! Vous avez entendus parlé des fuites et de l’espionnage Samsung ? C’est pas mieux comme ça ?
    De plus, c’est traduit de témoignages américains.

  4. c’est quand même marrant de raccrocher ce contexte de boulot assez peu glorieux/épanouissant avec la première grosse pub apple pour le mac envoyant valdinguer un univers “à la 1984” et ou leur nouveau joujou devait soit disant nous “libérer”

  5. Tu m’étonne qu’il sont obnubilé par le secret.
    Ils ont tellement peu d’idée, que quand ils en ont un, ils ont peur de se la faire volé.

  6. ” bilbo777 08 avr 2014 à 13:24

    c’est quand même marrant de raccrocher ce contexte de boulot assez peu glorieux/épanouissant avec la première grosse pub apple pour le mac envoyant valdinguer un univers « à la 1984″ et ou leur nouveau joujou devait soit disant nous « libérer »”

    Tu résumes bien la philosophie d’Apple. Philosophie de l’ancien gourou Steve Jobs.
    Tout repose sur l’Image !! certes les produits sont de qualité mais l’image est AUSSI importante pour Apple que la qualité de leur produits ….

    Bcp de marques dans des domaines variés font de la bonne qualité sans être obnubilées à l’extrême par leur image…. Car l’image d’une boîte selon moi se fait par la qualité de ses prestations et non sur la création purement artificiel d’un état d’esprit pseudo anti-conformiste….

  7. Les 3 dernières boites françaises pour lesquelles j’ai bossé étaient à peu de choses prêt pareilles. Sortez de chez vous la rédac de Gizmodo 😉 Vous verrez que là où il y a concurrence, l’étau se resserre sur les employés.

    Donc rien d’exceptionnel chez Apple 😉

    Certains appellent ça la clé du succès, d’autres, la clé du capitalisme, à vous de voir 😉

  8. Des numéros de sécurité sociale aux États-Unis d’Amérique ? Je croyais qu’il n’y avait pas ça là-bas.

    Quand aux petits chefs (qui ne sont que des sous-chefs merdiques et merdeux, des intermédiaires inutiles et des parasites) qui ne veulent que se faire sucer, ça ne date pas d’hier et c’est dans toutes les boîtes comme ça.

    Cet article décrit ce qui se passe dans une boîte en général, ça n’a rien d’étonnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité