Exit Fleur, bienvenue Axelle !

Axelle Lemaire

Le remaniement ministériel est désormais terminé, depuis que l'on connaît les ministres délégués. Si l'ensemble de ces nominations peut porter à débat, celui qui nous intéresse foncièrement reste le département du Numérique, aujourd'hui sous le giron du Ministère de l'économie et donc, d'Arnaud Montebourg.

Fleur Pélerin quitte donc ce poste (nommée en charge du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l’étranger) pour laisser place à Axelle Lemaire, franco-canadienne de 39 ans, nommée secrétaire d’État en charge du Numérique du gouvernement Valls.

En direct de mon bureau à Bercy 😉 Je suis sincèrement touchée par vos encouragements et vous en remercie. En avant, c’est parti! #numerique

— Axelle Lemaire (@axellelemaire) April 10, 2014

Elle est co-auteur d’un rapport sur la stratégie numérique de l’Union européenne paru en 2013 et est donc – espérons-le – sensible aux enjeux du numérique et à l’innovation, pas uniquement à la fiscalité numérique.

Jusqu’ici députée des Français établis en Europe du Nord et secrétaire de la commission des lois et membre de la commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale, Axelle Lemaire a préalablement été juriste internationale.

Un joli CV, de l’expérience et manifestement, une réelle motivation… Il n’y a plus qu’à voir si elle s’entend avec Arnaud Montebourg à Bercy et si elle arrive à porter fièrement les couleurs du numérique français. Elle peut d’ores et déjà s’attaquer au dossier des Telecoms pour se faire la main, et il y a clairement du boulot !

Retrouvez l’Interview d’Axelle LEMAIRE réalisée par nos collègues de Silicon.fr

Axelle LEMAIRE : « Les développeurs sont comme des athlètes de haut niveau »

Tags :Sources :Twitter
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. je reste persuadé que d’enlever Fleur Pélerin du ministère du numérique est une grosse erreur !
    …une de plus..!

  2. Elle est peut-être aussi compétente que Fleur Pellerin … quoi que rédiger des rapports n’a jamais rendu quelqu’un compétent dans un domaine non plus. On peut juste estimer qu’elle connait la théorie sur le sujet.
    Bref attendons de voir … de toutes façon la rapidité d’évolution des technologies numériques est incompatible avec la lenteur administrative d’un gouvernement.
    Le temps de décider d’un truc, le contexte a totalement évolué et la mesure inadaptée.
    La preuve avec HADOPI, le temps de mettre en place la structure, les internautes avaient déjà basculer vers d’autres supports et eMule était déjà enterré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité