We Will Live Again, le documentaire choc sur la cryogénisation

We Will Live Again, le documentaire choc sur la cryogénisation

Avec l'évolution de la science, l'espérance de vie ne fait qu'augmenter. Pour prolonger l'expérience encore davantage, certains ont osé se lancer dans la cryogénisation, cette technique de conservation à très basse température. "We Will Live Again" est allé à la rencontre de ces "congélateurs humains".

Ce documentaire d’une douzaine de minutes nous invite à découvrir le « Cryonics Institute » où, comme son nom l’indique, il est question de cryonie, ou cryogénisation. Dans leurs cuves, 99 corps humains et 64 animaux sont conservés à des températures extrêmement basses dans l’espoir de pouvoir les ressusciter ultérieurement.

Réalisé par Myles Kane et Josh Koury, « We Will Live Again » tente d’expliciter cette technique encore très récente et, pour le dire franchement, folle et bizarre et complètement dingue ! La description même du documentaire annonce la couleur :

We Will Live Again s’intéresse aux opérations étranges et extraordinaires du Cryonics Institue. Suivez Ben Best et Andy Zawacki tandis qu’ils maintiennent les 99 corps humains dans un état de cryoconservation, à des températures extrêmement basses. Le père de la cryogénisation, et fondateur de l’institut, Robert Ettinger, depuis longtemps retiré des affaires du Cryonics Institue, vit non loin, écrit des livres sur le sujet et attend sa mort avec une certaine impatience de l’avenir.

Attention, vous n’en ressortirez pas indemne !

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je veux pas faire mon chieur, mais sérieux quand on vois sur votre article :
    « tente d’expliciter cette technique encore très récente »
    C’est vraiment pas si récent que sa … c’est pas pars qu’on parle de surgeler que vous devez sortir des infos pas fraîches.

    Sur le site de la firme :
    « The concept of « Cryonics » or « Cryonic Suspension » was introduced in 1962  »

    Sur la page wiki de Alcor Life Extension Foundation (une autre compagnie) :
    « On July 16, 1976, Alcor performed its first human cryopreservation on Fred Chamberlain’s father »

    Et pour finir l’un des « patients » les plus celebres cryonisé en 2002 (soit depuis plus de 11ans quand meme) :
    « Theodore Samuel Williams, dit Ted Williams, né le 30 août 1918 à San Diego (Californie) et décédé le 5 juillet 2002 à Inverness (Floride) son corps est cryonisé par Alcor Life Extension Foundation « 

  2. Par contre avec sa déguene de clochard et sa tronche à avoir trop abusé du LSD dans sa prime jeunesse, je confirme leur dire … Ils sont pas prêt de se réveiller les 99 corps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité