Montebourg souhaite un retour à trois opérateurs

Le combat d'Arnaud Montebourg contre la fusion SFR-Numericable

Pendant ce remaniement des opérateurs téléphoniques français, le gouvernement travaille à consolider le marché. Arnaud Montebourg, s'il était favorable à une fusion avec Bouygues, a défendu l'implication du gouvernement dans le dossier, avec pour seul et unique but, le bien commun.

Entendu par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, le ministre du numérique s’est exprimé sur plusieurs points. Le rapprochement SFR-Numericable « va conduire à une redistribution, certainement, des cartes dans le secteur », il ne faut cependant pas oublier les deux autres plus petits opérateurs que sont Bouygues et Free Mobile :

Il y en a deux petits qui subsistent dont on peut se demander quel sera, pour l’un et pour l’autre, leur avenir s’ils ne fusionnent pas, ce qui ne semble pas pour l’instant d’actualité.

Notre politique de reconsolidation du secteur, du retour à trois, reste d’autant plus d’actualité. Nous allons y travailler activement.

Patrick Drahi, actionnaire majoritaire de Numericable, réaffirme son engagement en matière d’emploi, d’investissements et de très haut débit, l’homme a même proposé que sa société Altice – maison-mère de Numericable basée au Luxembourg – soit cotée sur Euronext à Paris et plus seulement aux Pays-Bas.

Arnaud Montebourg a aussi tenu à rappeler que la vigilance était toujours de mise, notamment sur les projet de réseaux d’initiative publique en fibre optique par le repreneur de SFR et sur l’impact de l’opération sur les sous-traitants…

Une mission importante et délicate pour la nouvelle secrétaire d’Etat, Axelle Lemaire.

Tags :Sources :Le Monde
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bah oui , comme ça plus d’argent pour ses copains de bouygues, retour des ententes …. ce mec est tellement grillé à force de tout faire pour soutenir bouygues

  2. @PatrickS : Premièrement, c’est un ministre, il a été nommé pour cela par un président élu à la majorité, c’est un peu le principe de la démocratie. Deuxièmement, il ne dicte pas ses règles, il répond à l’Assemblée Nationale qui lui a demandé son avis. Assemblée Nationale qui a elle aussi été constituée par un processus démocratique.
    On adhère ou non à sa prise de position (moi même, je ne suis pas tellement d’accord avec sa vision), mais quitte à lui faire des reproches, autant le faire intelligemment.

  3. Mais bien sûr comme ça le tarifs pourront à nouveau augmenter pour le consommateur, histoire que son portefeuille déjà pas bien épais à la fin du mois le soit encore moins !

    J’adore le terme « petits opérateurs » utilisés pour Escroc Télécom et Bouygues. Ce qu’il ne faut pas entendre…

  4. Il nous prend pour des lapins de foire ou quoi ? Et la libre concurrence du marché pour faire baisser les prix et créer de l’innovation, donc de l’emploi (comme fait Free actuellement, le 4ème ou 3,5ème), qu’est-ce qu’il en fait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité