Notre réalité dure en vérité quinze secondes !

shutterstock_50701654

La perception de la réalité est, on le sait, loin d'être objective. Les individus ont des sensations et des approches bien différentes. Ce qui est plus étonnant, c'est que ce sont les quinze dernières secondes de notre vie qui influenceraient cette réalité. Telle est en tout cas la découverte d'une équipe de chercheurs du MIT.

En partenariat avec l’Université de Californie, Berkeley, ces scientifiques ont découvert le phénomène qu’ils appellent « champ de continuité ». Notre réalité serait ainsi directement issue des quinze dernières secondes que nous venons de vivre, nous permettant par exemple de prêter ou non attention à ce qui nous entoure.

Pour mettre en évidence cet impressionnant phénomène, les chercheurs ont présenté des dessins montrant des lignes partant dans une certaine direction – dits de Gabor -. Ces dessins apparaissaient toutes les cinq secondes. Les participants devaient, eux, se souvenir de l’orientation de ces lignes.

Si la direction du dernier dessin était la plus simple à se remémorer, les participants étaient légèrement influencés par l’orientation des deux images apparues juste avant. Trois dessins donc pour évaluer l’instant présent. Les chercheurs en ont donc déduit que la réalité était combinaison des quinze dernières secondes de notre vie.

Cette étude n’a été réalisée que sur 12 personnes, il faudra donc bien davantage de données avant de bien cerner la perception de la réalité selon les individus mais cette découverte pourrait s’avérer très utile notamment dans le traitement des troubles de l’attention.

Plutôt impressionnant, non ?

Tags :Sources :The Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui c’est intéressant mais complètement faux. La perception de la vie et des quinze dernière seconde dépend de milliers contextes. Familiaux, social, d’éducation, perception….

  2. Et si les dessins montrant des lignes avaient été présentés toutes les 6 secondes?
    Sinon, j’ai une idée plus simple: les 12 personnes du tests ont une mémoire de poisson rouge. D’Ockham serait sans doute d’accord avec ça^^

  3. « Cette étude n’a été réalisée que sur 12 personnes »

    et rien que pour cela n’aurait pas du être publiée … mais de nos jours le surplus de diplômés (en science comme ailleurs) oblige a un certain rendement pour satisfaire toute le monde (même ceux qui aurait du faire un autre métier vu leur incapacité à avoir une véritable démarche scientifique).

    je passe sur la définition de réalité qui n’a pas été donné dans cette article (qu’est ce que la réalité, en avons nous seulement une de réellement commune ? etc etc …) mais l’a t elle seulement été par ceux qui ont réalisé cette mascarade digne d’une thèse bâclée d’étudiants en sociologie comme il s’en produit de plus en plus depuis la disparition de grands sociologues comme Bourdieu.

    je passe encore plus sur l’hypothèse des 15 secondes qui si elle était avérée empercherait de facto à l’humanité d’avoir bâtit tout ce qu’elle à pu bâtir en 10 000 ans, le charlatanisme de ce genre d’étude y compris.

    en effet on voit difficilement par quel truchement (pseudo intellectuel) on peut corréler un test de mémoire réalisé sur 12 spécimens avec les conclusions qui sont donnés.

    et ce d’autant plus que les mécanismes de fonctionnement du cerveau humain ne sont pas à ce jour totalement connus et compris.

    1. C’est marrant cette manie plus que répandue de tout dénigrer… J’aime regarder les commentaires des articles de différents blog et essaie de comprendre ce qui pousse les gens à s’adonner à cette nouvelle pratique.

      Evidement que gizmodo n’a pas vocation à être une revu scientifique de haut niveau, n’importe quelle personne avec un minimum de bon sens et d’intérêt pour l’avancé de la recherche scientifique se servirait de cette article comme point de départ pour des recherches plus approfondies…

      Mais c’est tellement plus simple de briller quand on bash … malheureusement ça ne peut traduire qu’une profonde tristesse interne.

      Merci gizmodo pour le travail de veille permanente que vous faites sur bcp de sujet qui m’intéresse , bien que je ne sois pas toujours d’accord avec vous (et heureusement ) et que j’observe parfois des grosses approximations dans les sujet que je maitrise, je ne vous en tiens pas rigueur et au contraire je vous encourage à continuer.

      N’écoutez pas les chiens aboyer leur tristesse au monde entier pour qu’on leur porte un minimum d’attention, il y en a toujours eu et il y en aura toujours!

      Le monde se divise en deux catégories ceux qui agisse et ce qui critique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité