Mawwell : les rois du pétrole au service du financement participatif

mawwel

ça bouge dans l'univers du financement participatif. Après MyMajor Company, Kickstarter, IndieGogo, KissKissBankbank ou encore Ulule, voici Mawwell, une plate-forme basée au Moyen Orient et mettant l'accent sur les projets aux ambitions internationales.

 

Bien que cette nouvelle plate-forme ne propose pas de soutenir de projets caritatifs, Mawwell invite les investisseurs, en particulier des pays du Golfe comme les richissimes saoudiens, dubaiotes et autres qataris, à financer des projets artistiques, créatifs ou tout simplement de création d’entreprise.

« Je vis depuis plusieurs années dans la région du Golfe persique où j’ai été témoin d’une formidable révolution numérique et artistique, et qui offre de superbes perspectives pour Mawwell. il y a très peu de plateformes de crowdfunding vraiment internationales, c’est-à-dire qui acceptent des projets de presque partout dans le monde.  (…) Enfin, ces plateformes n’ont pas la connaissance du Moyen-Orient dont Mawwell bénéficie, ses subtilités, ses formidables opportunités et ses challenges. » explique Joanna Truffaut, sa créatrice, à nos confrères d’ITespresso.fr.

Popularisé par Kickstarter, notamment depuis le rachat d’Oculus Rift par Facebook pour plus de 2 milliards de dollars, le financement participatif est estimé à plus de 3 milliards d’euros dans le monde.

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bah voilà ! Une opportunité pour le Moyen Orient de se montrer sous un autre jour que celui dont on le blâme à longueur de journée en occident.

  2. Les Emirats-Arabes-Unis, ou seulement l’Emirat de Dubai qui veut construit une montagne ces a dire une seule montagne ou un Chaines de Montagagnes.?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité