Space Invaders devrait inspirer plus d’Eglises !

Dan Hernandez, image de courtoisie Kim Foster Gallery 2

Nous ne savons pas pour vous, mais nous avons une fâcheuse tendance à rater la messe dominicale. Ce n'est pas faute de bonne volonté, nous avons évidemment toujours une excuse valable (le café n'allait pas se faire tout seul, c'est un fait), toutefois, si les écrits bibliques convolaient avec Space Invaders, nous pourrions retarder le kawa d'une petite heure pour aller à confesse. 

Pâques. Semaine Sainte. Toussa toussa… Nous sommes dans le ton, tout comme l’artiste Dan Hernandez qui est l’auteur d’une nouvelle exposition New-yorkaise à la Kim Foster Gallery. Cette dernière combine audacieusement théologie et iconographie de Space Invaders, en passant par la Genèse.

“Pour symboliser les batailles épiques entre ciel et terre, Dan Hernandez dépeint des monuments de Super Mario Bros en fresques antiques et utilise l’architecture de Donkey Kong pour construire des forteresses médiévales.”

Le titre de l’exposition« Genesis 2014 » se réfère à l’artiste et à sa notion de la religion, de la mythologie et de la culture pop. Hernandez brouille les frontières, réorganise les hiérarchies, et remet en question nos notions de l’iconographie, des objets de culte, de la violence et de la dévotion, non sans un certain culot.

Sur ce, il est temps de laver vos habits du dimanche, dans le doute.

Invalid Displayed Gallery

Tags :Sources :kimfostergalleryVia :Artnews
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité