Google a accidentelement développé un algorithme qui va mettre les captchas en péril

Google captchas

Google a depuis peu développé un tout nouvel algorithme sur Google Street View qui va permettre de décoder de manière automatique les numéros de maisons, la plupart du temps relativement flous. Dommage : l'algorithme en question va également pouvoir être exploité pour décoder les captchas, soit ces barrières de sécurité mises en place par de nombreux sites pour s'assurer que les visiteurs sont bel et bien des humains, et non pas des robots !

Le plus gênant dans cette histoire, c’est que l’algorithme, inspiré par un réseau neuronal modélisé depuis le système nerveux d’un animal (sic !), affiche un taux de réussite de plus de 90% ! Déjà très efficace pour identifier les numéros de maisons sur des clichés mêlant de nombreuses teintes, de nombreuses couleurs, cet algorithme voit sa tâche simplifiée lorsqu’il s’intéresse aux captchas, des lettres et numéros noirs, affichés sur un fond blanc.

Un travail d’enfant, en somme, qui laisse entendre qu’il va désormais falloir trouver un autre moyen pour différencier les humains des machines ? Pas forcément, Google ayant affirmé qu’il avait d’ores et déjà trouvé un nouveau moyen pour renforcer la sécurité de reCAPTCHA, son propre système de captchas.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Google ayant affirmé qu’il avait d’ores et déjà trouvé un nouveau moyen pour renforcer la sécurité de reCAPTCHA, son propre système de captchas. »

    rien d’étonnant, google est vraiment le vice incarné ! ils veulent tout maitriser dans et hors internet, tout contrôler, tout surveiller.

    1. Tu sais la prochaine fois ne perds pas ton temps en citant quelque chose… Crache direct ton venin, les lecteurs feront la part des choses 😉

      Car là sincèrement faut avoir le cerveau embrouillé pour lier l’amélioration de leur captcha avec la domination du monde :-)

  2. En statistique les réseaux de neurones sont en fait une technique qui permet à chaque phase du test (itération), d’améliorer la précision. En réalité c’est un peu comme un apprentissage à chaque step de l’algorithme en fonction de la justesse du test précédent. On le compare à un réseau de neurones biologique car les réseaux de neurone dans le cerveau sont très plastique et sont capable de se réadapter en fonction de leur utilisation (en gros..).
    Donc quand vous dite « inspiré par un réseau neuronal modélisé depuis le système nerveux d’un animal (sic !) » j’aimerais vraiment que vous m’expliquiez…

    De plus, les captchas que l’on rentre habituellement sont en réalité utilisés pour améliorer ce modèle! C’est pour ça qu’on en a souvent 2 : un généré (pour prouver qu’on marque pas n’importe quoi) et une photo flou (pour qu’on donne la réponse). Google récupère les infos et s’en sert dans leur modèle pour l’améliorer. En réalité c’est nous qui avons permis le perfectionnement de ce modèle.

    Donc quand vous dites que Google à créer un algo pour résoudre les captchas, ce serait plus juste de dire que les captchas ont permis à Google la création d’un modèle de résolution des… captchas.
    Et personnellement je ne vois pas ce qui est « gênant dans cette histoire ».

  3. « Le plus gênant dans cette histoire, c’est que l’algorithme, inspiré par un réseau neuronal modélisé depuis le système nerveux d’un animal (sic !), »

    Je serais curieux de savoir ce que pense Ben ce que « sic » veut dire dans ce contexte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité