On lui pince les testicules, il tombe dans le coma

testicules

Faisons une petite pause santé si vous le voulez bien. La moitié de la population mondiale sait à quel point certaines parties du corps peuvent s’avérer extrêmement sensibles. Nous parlons ici de l’entrejambe masculin. Un récent fait divers sordide rappelle qu’au-delà d’une simple douleur, heurter cette zone de l’anatomie masculine peut avoir des conséquences désastreuses.

L’histoire se passe en Irlande. Un jeune adolescent de 17 ans a très mal vécu la blague particulièrement douteuse d’un de ses amis. Ce dernier aurait eu l’idée stupide de le surprendre en passant derrière lui pour… lui pincer les testicules.

La surprise associée à la douleur a provoqué chez la jeune victime… un arrêt cardiaque. Un massage en règle puis sa prise en charge par les secours lui ont sauvé la vie, mais l’adolescent est, depuis ce jour du 13 avril, plongé dans le coma.

En soins intensifs, son état est stable, mais il ne se réveille pas. S’il fallait le rappeler, le Docteur Irwin Goldstein, urologue, a précisé suite à cette affaire :

“Oui, les testicules sont extrêmement sensibles au toucher et il peut se produire une énorme décharge d’adrénaline suite à un choc subit sur ces organes.”

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Merci pour cette info. Désormais, les femmes sauront comment se défendre contre DSK et le prendre en flag avec le sifflet à l’air

  2. les jeux/gestes cons seront toujours d’actu chez les jeunes d’aujourd’hui merci la tv et internet de leurs données de si bonnes idées.

    en ces vacances de pâques et de beau temps, les jeunes glandent dans les rues. en début de semaine, non loin de chez moi (un quartier calme de pavillons), un groupe d’ados (12-17ans) 3 filles et 5 garçons auraient passé la journée à boire et fumer. vers 16h, ils ont finit par déambuler dans les rues en hurlant et insultant les passants ainsi que des mamies qui discutaient entre elles et des papis qui jouaient à la pétanque, puis deux des jeunes filles (mineurs) ont fini par s’évanouir dans leur vomi devant une voisine médusée par la scène. les garçons étaient mdr en les prenant en photos alors que leurs amies gisaient au sol et s’étouffaient. par chance la voisine était une aide soignante de repos, elle a su apporter les premiers secours et prévenir les pompiers.

    quand les parents deviennent aussi immature ou désintéresser que leurs enfants, voilà le résultat. des mômes laissés à l’abandon ne trouvant de l’amusement que dans la connerie. à ce rythme d’ici dix ans on aura des faits divers d’orgies de collégien(ne)s dans les transports en commun, dans des parcs…..

    ça devient de plus en plus dur d’être parents dès que l’enfant arrive en primaire :(

    1. je comparez pas les jeune “wesh” et les autres, ces gens là sont des cas a part, très largement plus stupide, ne vous inquiété pas, si vous avez un enfant malin, il ne risque pas de finir comme ca.

    2. Quand j’étais ados dans les années 90, ces jeux là existaient déjà. Faudrait peut-être arrêter de prendre tous les jeunes pour des imbéciles.

    3. Pas d’inquiétude, ça s’appelle la sélection naturelle…

      Ah et il ne faut pas croire que des jeunes faisant les cons dans la rue pendant les vacances est un phénomène nouveau dû à la télé-réalité… Ca fait des millénaires que l’être humain glande en faisant des conneries !

      1. @youpi, nico.. la nuance c’est qu’ils commencent de plus en plus jeunes à boire et fumer sans modération sous prétexte de combler l’ennui et d’oublier leurs soucis. et les jeunes dont je parle, avaient descendu deux bouteilles de vodka mélangées à du redull en plein soleil. 12-13ans les gamines!

        pour les gars de 15-17ans c’était plus, comment camoufler le goût de l’alcool avec une surdose de sucre. le genre de cocktail qu’offrent les mecs en club espérant remplir un trou en fin de soirée. mais là ce n’était pas des adultes, des majeurs mais des collégiens, des mineurs. et n’allez pas me dire qu’en fin de primaire / début de collège, vous glandiez dans les rues une bouteille de vodka/coca dans une main et des joins dans la poche!

        1. A l’époque de mes parents, leurs parents disaient que les jeunes étaient pire qu’à leur époque. Puis ça a été au tour de mes parents de dire ça de notre génération et maintenant c’est à notre tour.
          @n!ikko Quand j’étais gamin dans les années 80, des gamins de 10-11 trainaient déjà, fumaient et foutaient le bordel. Faut arrêter de raconter n’importe quoi. Le collège où j’étais était même pire qu’aujourd’hui.
          A écouter certains, on serait plus heureux au moyen age.

  3. Mais est-ce qu’il y a encore quelqu’un sur ce réseau qui est capable d’écrire 2 phrases sans faire une faute de conjugaison ou même de grammaire (pour l’orthographe j’ai déjà la réponse) ? Entre le mélange des temps de l’indicatif et les accords foireux …
    C’est une compétition ou quoi ?

  4. @ youpi
    Évidement que dans les années 80 les ados faisaient des conneries ( moi le premier), mais quand un adulte nous chopait, on recevait une tel correction que cela nous coupait l’envie de recommencer. Aujourd’hui si on a le malheur de balancer une baffe à un gosse, on se retrouve devant le juge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité