Le Withings Pulse O2 mesure le taux d’oxygène dans le sang.

Withing Pulse O2

L'année dernière, le Withings Pulse nous a impressionnés grâce à la pléthore de données qu'il est capable de recueillir, y compris, comme son nom l'indique, votre pouls. La mise à jour de cette année ajoute encore une fonctionnalité des plus pratiques : un capteur d'oxygène dans le sang.

Withings lance donc le Pulse O2 avec une refonte de l’application Health Mate. Ainsi, en plus du rythme cardiaque, il mesure le niveau d’oxygène dans le sang, pour surveiller vos fonctions respiratoires, dans votre poche, clipsé sur le vêtement ou en bracelet. Les alpinistes sauront apprécier, tout comme les asthmatiques ou personnes subissant des problèmes respiratoires.

Evidemment les précédentes fonctions sont toujours présentes, il permet de suivre l’activité des utilisateurs, d’analyser les cycles de sommeil et de mesurer le rythme cardiaque. La dernière nouveauté fait en revanche légèrement grimper son coût, à savoir, 120 euros.

 Cédric Hutchings, DG et co-fondateur de Withings explique: « Les trackers d’activité sont devenus très populaires chez les consommateurs soucieux de leur santé, et nous industriels, devons penser le design pour offrir un maximum de liberté à nos utilisateurs afin d’encourager un usage sur le long terme, qui est la condition pour un réel impact sur le bien-être ».

 

Tags :Sources :pulseVia :withings
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le Withings Pulse de première génération, strictement identique sur le plan matériel, peut devenir strictement identique également sur le plan fonctionnel avec une mise à jour de firmware publiée en parallèle. Seul un nouveau bracelet inclus en standard, qui permet de porter l’appareil comme une montre, distingue en réalité le nouveau Pulse de l’ancien.
    Et il me faut ce bracelet!!!!

  2. Pour tout dire, un « taux », ça ne signifie rien. Encore moins un « niveau en oxygène dans le sang ».

    Ce que cette « montre » fait réellement c’est ce que peut faire n’importe quelle « saturomètre », c’est à dire mesurer la saturation des globules rouges en dioxygène, exprimée en pourcentage.

    Dans le milieu médicale on appel couramment cela la « sat ».

    Le problème c’est que certaines personnes vont s’inquiéter très vite de voir que leur « sat », n’atteint pas les 100%. Pour une personne en « bonne santé » la « sat » doit être entre 94 et 100%.
    Certaines personnes dite BPCO, tolèrent très bien des « sat » en dessous de 94%, jusqu’à 81%.

    Attention donc à ne pas céder à la panique générale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité