Il faut sauver Internet !

WTF

Nous allons parler de façon crue toutefois, sachez que le monde d'Internet est dans... la m**** mouise et que le gouvernement américain ne fait qu'empirer les choses.

Nous pensions avoir échappé au pire, la FCC avait décidé de ne pas faire appel de la décision prise concernant la neutralité du net. Au lieu de cela, le président de l’instance, Tom Wheeler, escomptait rédiger un ensemble de nouvelles règles.

Pourquoi c’est grave :

Piqûre de rappel : La décision d’une cour de Justice américaine allait permettre aux FAI de passer des accords avec des sites pour qu’ils soient accessibles plus rapidement que d’autres. Cela autorisait également la création d’accès payants à des urls spécifiques. Concrètement, vous pourriez littéralement avoir à payer un supplément pour accéder aux sites Web que vous aimez. C’est donc la fin d’un Internet libre et ouvert.

Lâcheté politique

Comme le New York Times le dit, c’est un « revirement complet »… Car, si la FCC a eu la chance de sauver la neutralité du net, elle a toutefois choisi de faire volte face. Au lieu d’essayer de corriger les erreurs, l’instance envisage d’adopter de nouvelles règles qui détruisent directement les principes de neutralité du net. La proposition permettrait aux mastodontes avides de profit de donner un traitement préférentiel aux entreprises qui paient le plus. Parfait exemple d’une pensée capitaliste qui va à l’encontre des consommateurs à court et à long terme.

Aujourd’hui, Internet est comme l’eau ou l’électricité dans nos pays, ce n’est pas un luxe… La FCC explique qu’elle n’a pas le pouvoir d’imposer ses règles de non-concurrence, car elle définit Internet comme un service. Pourquoi ? Parce qu’au fond, déclarer lnternet comme un service public irait à l’encontre des souhaits des entreprises et surtout, de l’aspect lucratif et pécuniaire. Oui, c’est moche.

Sommes-nous fichus ?

C’est le dernier assaut d’une longue bataille juridique lancée en 2011 par les FAI (évidemment). L’idée même d’accorder un traitement préférentiel aux sites prêts à payer signifie que les petits sites seront pénalisés, et l’idée même de concurrence pure et parfaite sur Internet est d’ores et déjà compromise, voire ridicule. En effet, les entreprises peuvent tout simplement acheter un placement de premier choix…

La proposition de la Commission fédérale (à savoir, permettre aux fournisseurs de services Internet de facturer les entreprises pour obtenir un traitement préférentiel), n’a pas encore été publiée. De plus, le président de la FCC, Tom Wheeler est connu pour être un grand lobbyiste des télécommunications et il devrait affirmer son soutien à l’Internet libre.

La commission va commencer à faire circuler les règles demain, avant le vote, le 15 mai. Il est donc plus que temps de faire circuler cette information avant que notre Internet et nous-mêmes n’en subissions les frais. Est-il utile de rappeler que l’objectif des règles de neutralité du net est d’empêcher les fournisseurs de services de toute discrimination. Même si le blocage pur et simple des services individuels ne sera pas autorisé, telle décision serait dramatique pour tous et sans doute irréversible vu le poids des acteurs en présence.

Si vous vous souciez de l’avenir de l’Internet, vous devriez en parler.

Tags :Sources :NYtimesWSJ
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quand les FAI vont voir leurs abonnés se carapater chez celui qui n’applique pas cette règle, je pense qu’il va vite y avoir retournement de veste. Les fonds versés par les grosses entreprises ne compenseront pas le prix des abonnements.

    Et si les internautes se mettent aussi à boycotter les entreprises qui paient le plus, le système ne pourra pas tenir la distance.

    1. Ah ah ah, tu vis tes rèves toi :-) Les gens vont sur quels genre de site 90% du temps ? Facebook, google, youtube, instagram, etc… donc ceux qui peuvent payer. Tu crois vraiùent que ces gens vont résilier en masse d’un fournisseur qui propose un accès rapide à ces site et lent sur les autres, pour aller chez un concurrent qui est moyen sur tous ?

        1. Après on ne sait pas quelle forme ça va prendre mais il est certain qu’il y aura des réactions… Internet  » ?

      1. Sauf que si tu réfléchis, t’as pas besoin d’un débit fibre à 1Gb pour aller sur FB, Google ou Instagram.
        Donc perso, oui je préfèrerais 100 fois un FAI qui ne booste pas ces sites et me permettra un débit max vers un serveur de newsgroups par exemple plutôt que de gagner 1/2 seconde sur l’affichage des conneries quotidiennes ô combien futiles et inintéressantes de Facebook.
        Quand ils restreindront aussi le débit vers les serveur mails on commencera à rigoler.
        Mais ce n’est que mon humble avis …

  2. Heureusement que le web n’est pas la seule manière d’accéder à Internet ! Je sens le favoritisme et donc une montée en puissance des webs alternatifs.
    (Quelques confusions de vocabulaire dans cet article 😉 ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité