Facebook, c’est Voldemort !

Lordvoldemort

Facebook vient d'annoncer son tout nouveau service FBNewswire, qui n'est autre qu'une fonctionnalité promptement copiée de Twitter. Appelons un chat un chat. Bref, le réseau social est comme un quadra en train de faire une crise existentielle. Cher Facebook, arrêtez d'essayer de devenir quelqu'un d'autre. FBNewswire est voué à l'échec.

L’idée de Newsroom est de construire un flux de données fiables en temps réel, auto-proclamées dernières nouvelles. Bref, du Twitter tout craché, difficile de le nier ou de ne pas faire l’amalgame. Mais ce n’est pas le plus important.

Ce n’est que le dernier coup d’une récente série de remises en question de Facebook. Grosse crise identitaire en perspective… Il n’y a qu’à citer le putsch du réseau qui compte vous forcer à passer par une application tierce pour lire vos messages pourtant envoyés en interne. Vous parlez d’un paradoxe…

Tout ceci n’est qu’une tentative à peine voilée de survie, sur fond de simili interactions sociales. Votre expérience utilisateur se voit sacrifiée sur l’autel du pognon, du flouze, voire du capitalisme. Charmant, surtout pour un site visant à galvaniser le lien social. Pourquoi ?

Facebook se crée aujourd’hui des Horcruxes

Facebook n’est pas dupe et est douloureusement conscient qu’il ne peut pas durer éternellement, n’est pas Duncan MacLeod qui veut. C’est pourquoi il achète ou créé des services prêts à le remplacer un jour. Facebook se crée aujourd’hui des Horcruxes, comme Tom Jedusor. Gentil de prime abord, la descente aux enfers est en marche et le réseau se meut chaque jour un peu plus en Voldemort. Si le bébé de Zuck ne peut pas être immortel, il peut tenter d’adopter chaque héritier pour le placer sur le trône.

Le plus grand des problème de Facebook, c’est que c’est littéralement le bordel. Oui, le bordel. Le flux d’actualités est une mer de photos, vidéos, PUBS, statuts, PUBS… Et certainement pas de contenus qualitatifs comme des articles. Newswire aura ce rôle, de façon simple et épurée, le service est pensé pour montrer aux usagers ce qu’ils veulent réellement voir. Traduction : Facebook veut encore vous imposer du contenu, certes plus intelligent, mais toujours imposé. C’est ce genre de raisonnement qui a permis la naissance de l’algorithme toujours controversé du flux d’actus. Et c’est ce genre de raisonnement qui garantit que FB Newswire est voué à l’échec.

Si Twitter est le prince de l’actualité, le nabab de la nouvelle et le roi de l’événement, il y a une raison. Les utilisateurs créent la tendance et pas l’inverse. Le réseau est rapide, fouilli et totalement non filtré : Il n’y a pas un tweet qui (théoriquement) prévaut sur  un autre, qu’on soit M.X ou Kim Dotcom.

Facebook tente de faire son propre Twitter, mais sans la partie qui rend Twitter utile

Pire (si si, c’est possible). Les utilisateurs auront à cliquer sur le poste FB Newswire pour atteindre les nouvelles qu’ils cherchaient. C’est comme d’avoir à cliquer sur un tweet avant de cliquer sur l’un de ses liens. On est bien sur la rapidité, l’accessibilité et la simplicité… Soit, potentiellement, le service dispose d’une base puissante d’utilisateurs (plus d’un milliard), mais il n’apporte rien d’autre. Les journalistes y feront sans doute un saut de temps à autre (Oh, la page n’a pas été mise à jour depuis une heure… Ennuyeux).

Nous espérons nous tromper mais nous ne voyons qu’une tentative désespérée de concurrencer les autres réseaux et d’assurer une survie future. Ne pas mettre tout ses oeufs dans le même panier… Facebook vient juste d’ajouter un nouveau bruit dans un monde déjà assourdissant. Comprenez, Il n’y a déjà que peu de valeur ajoutée au nouveau flux RSS de news, à cause de ce bruit, et Newswire ne va pas résoudre le problème en criant encore plus.

Mais après tout… Comble de l’ironie, Twitter fait tout pour ressembler à Facebook… Le conseil du jour : Mariez-vous, et faites un réseau pour les gouverner tous. En attendant, laissez-nous décider de ce que nous voulons lire ou non. Bisous.

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je suis d’accord j’aime pas facebook mais est-ce qu’on parle du nouveau look de twitter qui fait très facebook aussi… peut etre qu’un jour ils vont fusionner… ^^

  2. Affreusement mal écrit…

    le réseau se meut chaque jour un peu plus en Voldemort

    Il se meut en voldemort ? Du verbe mouvoir ?
    Il se déplace en Voldemort ?
    C’est un truc cochon ? Voldemort est consentant ?

  3. Bon, à un moment, il faut se décider… C’est Newswire, Newsfire (dans l’article précédent) ou Newsroom ? A moins que ce soit encore autre chose.

  4. Clairement, depuis que Facebook est passé en bourse il a signé son arrêt de mort. Il a ainsi commencé à n’afficher notre actualité à seulement 18% de nos amis/fans puis petit à petit 14% puis moins… Nous obligeant à payer pour atteindre tout le monde.

    Facebook est réellement devenu payant pour tous ses usages, sauf le tchat. Encore heureux, vu comment il est pourri…

    Le problème étant que pratiquement personne n’a les moyens de payer 20 à 100€ à chaque publication.

    Au moins quand Google a su placer de la pub dans son moteur de recherche, il n’a pas touché à sa fonction première. Et c’est ce qui en fait qu’aujourd’hui encore il est encore là.
    Facebook est totalement passé à côté de sa monétisation par contre… Et c’est bien dommage!

    RIP Facebook.

    1. Avec plus d’1 milliard d’utilisateurs actifs et plus de 10 milliards de chiffre d’affaire (l’année dernière) ton « RIP » est un peu précipité 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité