Boyhood : le film à ne pas rater cette année !

boyhood

Voici le projet cinématographique le plus fou depuis le début de l’histoire du cinéma. Il s’appelle Boyhood et il montre l’évolution d’une famille à travers le regard du fils de 6 ans jusqu’à ses 18 ans. 

Le réalisateur Richard Linkalter (A scanner Darkly, Before Midnight) a écrit le scénario et il a recruté  Ellar Coltrane quand il avait 6 ans. Pendant 12 ans, il a filmé les acteurs (Patricia Arquette, Ethan Hawke…) alors qu’ils vieillissaient et grandissaient. Au lieu d’utiliser des effets spéciaux, Richard Linklater a tourné ses scènes, années après années, pour raconter cette histoire qui se termine quand le héros atteint sa majorité.

Pour raconter ce voyage dans l’enfance et l’adolescence, le tournage s’est donc réellement étalé sur 12 ans. Bien sûr, il y avait de nombreux risques avec un tel projet. Les acteurs auraient pu s’en désintéresser, les agendas des uns et des autres auraient pu empêcher le tournage de certaines scènes, et le financement aurait pu venir à manquer.

Boyhood de Richard LinklaterPrésenté au SXSW ainsi qu’à la Berninale 2014, Boyhood a subjugué ! Même si l’histoire ne fait que montrer les grandes étapes de la construction d’une identité au sein d’une cellule familiale, il épate par sa réalisation, sa fluidité et son audace.

Les grincheux ne comprendront pas ce que vient faire cette information sur Gizmodo. Peu importe, ce projet cinématographique est low-tech, profondément humain et il s’agit d’une expérience que vous n’êtes pas prêt de voir de si tôt.

Certains critiques avertissent les spectateurs et recommandent de ne pas regarder la bande-annonce afin d’être absolument vierge avant de voir le film. Mais comme le film n’a pas encore de date de sortie en France, il est possible d’oublier ce que vous avez vu d’ici-là.

Pour ceux qui préfèrent ne pas regarder la bande-annonce, vous pouvez vous consoler en écoutant la musique de la bande-annonce ci-dessous.

Tags :Sources :Mashable
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je pense que les gens vont être déçu. Tout comme le seul intérêt d’avatar était la 3D, j’ai bien peut que le seul intérêt de ce film soit l’évolution sur les 12ans, le reste étant au fond, creux

  2. Tout comme l interet de gravity sont les effets speciaux, ou de cloud atlas l originalite, la ben… C est les 12 ans de tournages, et alors? C est aussi ca le cinema, moi je suis curieux de voir l evolution, la facon de tourner qui evolue au fil des annees, voir s il a utilise le meme matos etc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité