La science a parlé : mieux vaut boire un peu d’alcool que pas du tout

alcool

La consommation d’alcool est au cœur des débats de nombreux médecins et spécialistes de la santé. Différentes études établissent qu’à faible dose, l’alcool pourrait avoir des effets positifs sur la santé quand d’autres prônent l’abstinence. Un nouvel expert dépasse aujourd’hui ces limites.

Malgré les études effectuées sur le sujet, les recommandations officielles concernant une dose d’alcool journalière recommandée restent floues. Le mot d’ordre serait plutôt celui de l’abstinence, bien que l’OMS préconise de ne pas dépasser 21 verres par semaine chez l’homme et 14 chez la femme.

Le Docteur Kari Poikolainen, auteur d’un ouvrage intitulé « Perfect Drinking and its Enemies », chercheur et ancien expert de l’Organisation Mondial de la Santé fait une toute autre analyse de la situation. Les limites qu’ils fixent sont nettement supérieures à celles des autres experts. Selon lui, il faudrait dépasser… 13 verres avant que la consommation d’alcool journalière ne devienne réellement dangereuse.

Boire une bouteille de vin par jour (contenant environ 10 verres) serait ainsi moins nocif que de ne rien boire du tout. Kari Poikolainen précise être arrivé à ces conclusions suite à l’étude approfondie de nombreux rapports publiés ces dix dernières années sur le sujet.

Cette analyse reste particulièrement unique tant la limite fixée par le docteur est élevée. Reste toujours à savoir ce que « trop » boire signifie, cette notion étant notamment différente pour les hommes et les femmes. La modération reste de mise… même subjective.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Un verre en dose bar je suppose ! C’est à dire avec exactement la même quantité d’alcool pur quelque soit le type de boisson ingurgitée. En gros 21 verres de whisky par semaine ne représentent plus que 42 cL de boisson (à raison de 2 cL par verre, et pas 5 litres, comme les 25 cL d’un demi de bière.

  2. ca n’a ni qoeud ni tête, l’alcool est une toxine, depuis quand les toxines sont bonne pour la santé ?…. Ca resemble plus a un coup marketing payé par des baron de l’alcool qu’a une étude tout cours.

  3. Faut pas oublier que l’alcool c’est un poison pour le foie et pour le cerveau au même titre que toute les drogues existante..

    Si on en boit 13 verres une fois dans le mois ou dans l’année là je ne peux pas dire que c’est très nocif. Mais 13 verres par semaine régulièrement c’est carrément mauvais et vas-y pour arrêter de picoler après quelques mois. La jaunisse ça vous dis rien ?

  4. @mariechevillard
    Mademoiselle,
    Ce relai de conneries est honteux et indigne d’un site comme gizmodo.
    Réfléchissez avant de propager ce genre d’ineptie lue et assimilée par peut-être des milliers de personnes.
    j-m Lambert

  5. Mr Lambert, merci par la même occasion de fermer votre *** ou au moins développer un minimum votre mécontentement… Beaucoup de femmes journalistes que ce soient sur ce site ou sur d’autres ce voit insulter par des aigris sans pour autant avoir un minimum d’explication pour corriger ces erreurs… Elle relate une info sortant d’un emmisaire de l’OMS, donne ces sources ainsi que ces précautions. Où est alors le mal?

    1. Ben, déjà, y a le titre…
      Quand on souligne le côté hypothétique d’une info, on écrit pas un titre aussi catégorique…
      Et puis, des études bidon, y en a beaucoup. …
      Si boire autant d’alcool était bénéfique pour la santé, ça se saurait depuis longtemps, vu le fric en jeu…

  6. Bizarre cette histoire… Depuis 18 mois je ne bois plus d’alcool: ma digestion se passe beaucoup mieux, ma sueur a une odeur plus agréable, ma peau n’est plus grasse, mon teint est plus clair, je dors mieux, etc etc…
    Devrais je reprendre des boissons alcoolisées ?
    Un ramassis de foutaises que les addictologues doivent apprécier selon moi. Les lobbies ont de beaux jours devant eux si l’on va dans ce sens vu que l’oms valide ce genre de conneries…

    1. Je me permet de faire une correction à mon commentaire précédent: « l’auteur » de cette étude ne fait plus partie de l’OMS.
      Un peu remonté, j’avais rapidement fait l’amalgame.
      Néanmoins ce « docteur » aurait mieux fait d’étudier les bienfaits de l’arrêt de l’alcool.

  7. Définition de la science: idée d’une personne bourré qui partage sa pensée arbitraire avec des textos depuis son WC en insinuant faussement qu une quelconque étude objective à été faite et qui s’est auto-proclamé docteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité