Des déchets dans les parties les plus profondes et isolées des océans

déchets océans

Nos océans ont beau être immenses, profonds et mystérieux, il sembleraient qu'ils soient désormais pollués même dans leurs recoins les plus isolés et les plus profonds. Les quelques clichés qui suivent en sont les tristes témoins.

C’est en effet une nouvelle étude, menée par une équipe de chercheurs dirigée par Christopher Pham (de l’Institute of Marine Research), qui démontre que les recoins des océans, même les plus reculés, même les plus profonds, sont pollués par l’homme.

Exploitant des véhicules commandés à distance et équipés de caméras, l’étude dont il est question ici s’appuie sur des constatations faites sur 32 sites, allant de l’océan Arctique à la mer Méditerranée.

déchets océans

Sur les 558 zones exploitées, à chaque fois, des déchets, crées par l’homme, furent trouvés. La densité de déchets la plus important fut aperçue dans une grotte sous-marine située à plus de 1 900 kilomètres des côtes.

Des déchets furent même retrouvés dans la zone de fracture de Charlie Gibbs. Déchets composés de canettes de bière, de filets de pêche ou encore d’emballages alimentaires. Triste.

déchets océans

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Waow, quelle découverte, les océans sont pollués par nos déchets, même dans ses zones les plus fréquenté… la zone de fracture de Charlie Gibbs, qui par sa localisation dans l’atlantique Nord (en gros entre terre neuve l’angleterre) doit être sillonnés par plusieurs milliers de bateaux chaque années.

    1. Ce serait génial que le monde change enfin …
      Sinon on se retrouvera dans le scenario de n’importe quel film apocalyptique

      1. Il ne faut pas rêver. Pour cela il faudrait que nous changions totalement de paradigme et de modes de vie et peut-être aussi que nous soyons dotés d’une conscience. Le cauchemar a de toutes façons déjà commencé. Selon certains scientifique, il resterait un siècle à l’espèce humaine, peut-être moins. Selon les dernières études le réchauffement climatique sera plus important et rapide que prévu et il aura des conséquences considérables.

      2. Actuellement, je dirais que le « scénario » se rapprochant le plus de notre destin est celui du film « idiocratie ». L’espece humaine est le cancer de cette planète et ce n’est pas demain la veille que ça changera.
        On aurait peut etre mieux fait de rester à l’état de primate…

        1. J’abonde dans ce sens. Idiocracy est effectivement une bonne illustration de notre monde.

        2. Nous sommes toujours des primates. En tout cas, nous nous comportons comme tels. La seule chose qui nous donne l’illusion d’être différent, c’est la culture et tous ses aspects, mais nous restons des grands singes. Le point de vue d’un éthologue serait intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité