La famille qui vivait comme en 1986 a stoppé son initiative

famille 1986

Souvenez-vous : il y a quelques temps de cela, nous évoquions la décision étonnante d’une famille Canadienne de vivre comme en 1986, soi à vivre avec les technologies d’époque, et de bannir toutes les technologies actuelles. Il faut croire que la maxime "c’était mieux avant" ne se vérifie pas à tous les coups !

Imaginez un peu retourner vivre dans les années 80, sans iPad, sans Spotify, mais avec des VHS, une radio vintage au possible, et une coupe à la Rudy Völler. Et bien, c’est le choix qu’a fait cette famille de l’Ontario, en décidant de vivre « comme en 1986 ».

Enfin, leur coup de folie n’aura pas duré bien longtemps, puisque la famille en question a avoué avoir abandonné. Blair McMillan et son conjoint Morgan Patey avaient à l’origine souhaité un retour aux sources, en embrassant les technologies en vogue au moment de leurs naissances respectives, en 1986. Leur engagement aura également concerné leurs deux garçons (5 et 3 ans), et les aura… coupé du reste du monde.

Aussi paradoxal que ça puisse paraître, le fait d’être coupé de Facebook, des réseaux sociaux, d’Internet, des smartphones, les aura isolé, comme l’aura expliqué Blair McMillan à la CBC :

« La partie la plus difficile [si nous avions continué notre démarche] aurait été de constater que nous aurions été hors de la boucle avec tout le monde. […] Nous avons vécu dans notre petit monde, dans notre maison, car nous nous sommes coupé du reste du monde. La seule manière de se contacter en 1986 était de s’appeler, et de nos jours, plus personne ne fait ça. »

Néanmoins, McMillan sort ravie de cette expérience :

« Ce fut une expérience vraiment positive. […] Nous nous sommes plus amusé que prévu. »

Si on saluera la volonté de se rapprocher et de vouloir vivre une vie plus simple, il est toutefois difficile de nier qu’il est compliqué, pour ne pas dire impossible de vivre comme en 1986 en 2014. Tout du moins, si on souhaite conserver un tant soit peu de relations avec les autres…

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Imaginez un peu retourner vivre dans les années 80, sans iPad, sans Spotify »
    Ben, le consommateur parfait de notre décennie.

    1. Ils n’ont qu’à utiliser Deezer ! Ah nan zut yen avait pas non plus dans les années 80 …
      Bon ben alors un bon Walkman Sony avec des super k7 !!! C’était fun et ça fonctionnait très bien aussi !

    2. Oui, parce qu’il aurait pu sortir des trucs que tout le monde utilise, comme « téléphone portable ». Mais non, il a pris « iPad » et « Spotify ». Ça en dit long sur le personnage.

  2. Ca fonctionne encore un télé à cathode sans tuner digital? non. Donc c’est techniquement impossible de vivre avec les technologies de 1986 aujourd’hui.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. Encore des gros beaufs qui veulent faire parler d’eux…tsss

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  4. « Tout du moins, si on souhaite conserver un tant soit peu de relations avec les autres… »

    Je n’ai jamais lu une phrase aussi débile… Les gens avaient beaucoup plus de visites, se parlaient plus, se téléphonaient au lieu de s’écrire par sms…
    Si par relations on entend Facebook et Twitter, on marche sur la tête

  5. n’empêche, il se peut qu’un jour avec quelques IEM bien placées, tout le monde finira par revivre l’époque des machines à vapeur, des diligences..

  6. J’avais entendu parler de cette « expérience » que j’avais déjà trouvé idiote prouve que, de la bêtise, peut surgir un éclair de lucidité. Je m’explique : vivre à la mode de année 80 (où les États-Unis étaient en pleine prospérité) en 2004 (de mémoire, la crise des pensions c’était pas en 2002? donc, les États-Unis étaient en pleine crise) est paradoxal. Je suppose que, pour aller bosser, pour aller faire les courses où aller chercher les gamins à droite à gauche, ils devaient utiliser au moins une voiture qui devait sucer 30 l/100 km. Et çà n’est qu’un exemple.

  7. Le pauvre père n’a qu’un polo Ralph Lauren, c’était dur en 1986

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité