Ces prédictions passées de l’avenir du Ebook…

shutterstock_29736928 - livre

Nous avons rêvé de livres électroniques bien tôt, mais il a fallu attendre les années 80 et 90 pour les voir se démocratiser et devenir une réalité high tech.

Le livre électronique a connu une augmentation constante au cours des dernières décennies, au point qu’un américain sur deux sait lire possède une tablette ou un e-reader. Mais il a fallu un peu de bricolage – pour ne pas mentionner la commercialisation – pour les intégrer à la norme. Voici une poignée de prédictions sur l’avenir de l’e-book et de ses différents vecteurs.

Les ebooks sur CD

Selon les prédictions de 1989 de « Futur Stuff » par Malcolm Abrams et Harriet Bernstein,

« Le livre est sur un CD indestructible en plastique, d’une capacité de cinq cents manuscrits. Il est lisible sur un petit ordinateur doté d’un panneau amovible de 7*14*2 et attaché grâce à un cordon et la zone d’affichage est de 10 par 6 pouces […] Le coût de fabrication pourrait être de 1500 $ (mais pour produire un duplicata, seulement 2,50 $). Vous pourriez aussi avoir des problèmes avec les droits d’édition. « 

Une tablette de 5 kilos

Du 24 Octobre 1998 Associated Press :

« Imaginez maintenant 10 livres dans la paume de votre main – et être capable de lire dans le noir. C’est l’idée derrière le livre électronique. Rocket eBook emballe 4000 pages de textes et graphiques – ou environ 10 romans – dans un format livre de poche »

Vers une normalisation

Ce qui n’est aujourd’hui toujours pas arrivé. Citons « Les livres électroniques pourraient nuire aux librairies » de novembre 1993.

« Tout comme l’introduction de l’automobile annonçait la fin de l’industrie du Buggy, l’avènement de livres électroniques pourrait éventuellement faire une brèche dans le secteur de la bibliothèque. Certains de ces disques sont capables de stocker jusqu’à 100 000 pages de textes et des illustrations. Un disque actuellement vendu contient toutes les histoires de Sherlock Holmes, les œuvres complètes de Shakespeare et le roman « Guerre et Paix. Avec ce type de capacité, il est facile d’envisager des bibliothèques entières stockées sur une étagère de pas plus de quelques mètres de large. »

Les ebooks en mode écolo

Au début des années 1990, la plupart des gens n’avaient jamais touché un ebook, mais cela n’a pas freiné l’enthousiasme. Du 18 mai 1992, Texas.

« Dans le marché de l’édition, l’utilisation de cette nouvelle technologie permettrait de résoudre les grands problèmes de distribution, d’impression, de stockage, de gestion des stocks. Et il y aurait certainement des économies considérables et une préservation de l’environnement.

Leur utilisation serait infiniment plus rentable et avantageuse pour les bibliothèques participantes. Un ebook aurait un écran rétro-éclairé pour permettre la lecture dans la pénombre, et la possibilité de réduire la fatigue oculaire. « 

Le livre sera relégué au rang d’oeuvre d’art

Le 1 Décembre 1998, le New York Times prédit que les ebooks vont nous envahir, mais que le livre traditionnel ne va pas totalement disparaître.

« La TV n’a pas supprimé la radio, la vidéo n’a pas tué le cinéma et l’électronique ne tuera pas l’impression. De nombreux experts futurologues estiment que le passage de la page à l’écran est imminent. Jeff Rothenberg, un informaticien senior à la Rand Corp, estime que les livres imprimés sur papier seront considérés «plus comme des objets d’art que des choses que nous utilisons tout le temps. »

Il reste à voir si nous sommes encore dans une phase de transition, un mélange relativement équilibré de consommation de presse écrite et numérique ou si l’un supplantera l’autre…

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai fait exactement la même conclusion que la dernière prédiction dans mon article.
    Ebook ne tuera pas le livre, il le complétera comme le MP3 et la VOD ont complétés la musique et la vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité