Google, Amazon, Microsoft, Yahoo, Facebook et Twitter se battent pour sauver Internet !

bataille

Les géants du secteur de l'high-tech haussent le ton et s'insurgent contre les nouvelles règles que veut mettre en place la FCC concernant la neutralité du net. Les cadors se réveillent, et le web libre a besoin de leur soutien.

Effectivement, la priorisation de trafic est clairement envisagée par le régulateur télécom américain, ce qui constitue une grave menace pour Internet. Sans libre concurrence, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres.

La décision d’une cour de Justice américaine allait permettre aux FAI de passer des accords avec des sites pour qu’ils soient accessibles plus rapidement que d’autres. Cela autorisait la création d’accès payants à des urls spécifiques. Concrètement, vous pourriez littéralement avoir à payer un supplément pour profiter des sites Web que vous aimez. De même, l’idée d’accorder un traitement préférentiel aux sites prêts à payer signifie que les petits sites seront pénalisés.

Pour tout comprendre de l’importance de la neutralité du net, c’est par ici !

Aussi, il est indispensable que des acteurs majeurs se battent pour préserver le web tel que nous le connaissons. Google, Amazon, Microsoft, Yahoo, Facebook et Twitter (App… Ah non, pas Apple) demande à la FCC de réviser sa copie ! Dans une lettre à l’attention du régulateur américain, les signataires affirment leur soutien «à un Internet libre et ouvert ».

« la FCC devrait protéger les utilisateurs et les entreprises de l’Internet contre le blocage, la discrimination et la priorisation payante sur ​​les réseaux fixes et mobiles, et rendre le marché des services Internet plus transparent », estiment les signataires. Selon eux, « les règles devraient garantir la sécurité de tous les acteurs du marché et maintenir le coût de la régulation à un faible niveau ».

Tom Wheeler, président de l’instance, devrait préciser ses intentions le 15 mai prochain.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca, c’est le sommet du dildo géant que l’on va se prendre qui pointe le bout de son nez. A chaque fois les consommateurs s’insurgent…et se font avoir à l’usure. C’est comme ça qu’on augmente les impôts, que l’on repousse l’âge de la retraite, ou que l’on fait passer des lois liberticides estampillées du sceau « sécurité ». A chaque fois la méthode est la même, la « stratégie des petits pas » de la construction européenne. On nous propose une réforme bien fasciste qui ne passera pas et qui provoque un tollé, servant de diversion pour faire passer de petites lois liberticides. Ils grattent (dirigeants et décideurs), mais ne lâchent jamais rien. Et qui se retrouve toujours de plus en plus étouffé? Le petit peuple qui attend son ramonage de sphincter.
    Certes, ça fait assez cliché et vielle rengaine, mais justement, c’est une pratique ancestrale que de se faire avoir de cette manière.
    Tant qu’il y aura des ignorants assez crédules pour croire qu’ils ne font pas partie des 90% de la population qui se fait exploiter et qui ne décide de RIEN, ça continuera.
    Révoltez-vous! Insurgez-vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité