Jetlag, explications et solutions pour le vaincre

Jetlag, explications et solutions pour le vaincre

On parle souvent du jetlag, a fortiori ces derniers temps puisque les solutions pour le vaincre fleurissent un peu partout (masques, applications, etc). Qu'est-ce donc que le jetlag ? Pourquoi influe-t-il autant sur notre organisme ? Et comment pouvons-nous nous en débarrasser rapidement ?

Commençons par un petit cours de biologie. Vous avez tous entendu parler d' »horloge interne », cette propension qu’a notre corps à évaluer les durées et plus largement, les cycles jour/nuit. En pratique, il s’agit d’un petit groupe de cellules régies par des gènes très particuliers, on l’appelle le noyau suprachiasmatique (SCN), il est situé dans l’hypothalamus. Elles s’allument et s’éteignent régulièrement pour informer notre corps.

L’un des principaux régulateurs de cette horloge interne est la lumière. Influer sur celle-ci permet de dérégler, ou d’ajuster, l’horloge. Des chercheurs ont récemment découvert l’un des gènes freinant le processus, le SIK1. Il faut en règle général une journée complète pour encaisser un changement d’un seul fuseau horaire. En réduisant l’effet du SIK1 sur des souris, ils ont pu réduire grandement le temps d’adaptation au jetlag.

Maintenant que l’on sait comment il fonctionne, on peut s’intéresser à ses symptômes. Si la plupart d’entre nous ne ressentent qu’une fatigue passagère, certains éprouvent aussi de la confusion et des difficultés à se concentrer, et ce pendant plusieurs jours. Et selon certains chercheurs, les conséquences sont assez violentes au niveau interne : le jetlag perturbe nos gènes, réduit le développement des neurones, diminue les capacités d’apprentissage et de mémoire et provoque du stress.

Le meilleur moyen pour le vaincre reste tout de même de s’adapter au fuseau horaire d’arrivée. Et pour ce faire, il y a plusieurs techniques pour amener votre corps à s’y habituer en douceur. Premièrement, vous pouvez ajuster vos journées, graduellement, à ce nouveau fuseau horaire, pour finir, la veille, par vous lever et vous coucher aux heures de votre lieu d’arrivée. Attention aussi à la direction dans laquelle vous voyagez. Il est plus simple de voyager de l’Est vers l’Ouest, puisqu’il suffit de se lever et se coucher plus tard.

Si vous voulez pousser encore plus loin l’adaptation, il vous faudra faire attention à votre exposition à la lumière. Si vous voyagez vers l’Est, il faut chercher la lumière matinale et éviter celle du soir. Vers l’Ouest, c’est évidemment le contraire qu’il faut faire. Rassurez-vous, il y a des applications pour cela, comme Entrain dont nous vous parlions il y a peu.

La mélatonine peut aussi être envisagée, non sans avoir consulté au préalable votre médecin. Cette substance chimique règle votre envie de dormir, elle permet donc aussi d’ajuster votre corps aux changements de fuseau horaire plus facilement.

Dernier conseil, si votre voyage est de courte durée, et que vous ne traversez pas plus de trois fuseaux horaires, vous pouvez tout simplement ne pas vous ajuster du tout et continuer de vivre comme si vous étiez chez vous. Le jeu n’en vaut assurément pas la chandelle.

Tags :Sources :Lifehacker
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bah écoute hormis le fait que c’est de la prise de tronche pour pas grand chose…
    Sinon on peut parler de la tienne de synthaxe « ça » au lieu de « sa ».

    Des bisous.

  2. Sinon à la place de la mélatonine vous prenez de l’alcool ça marche tout aussi bien pour s’endormir :p
    Effectivement le plus dur c’est d’aller d’ouest en est, c’est d’ailleurs le seul que je ressens vraiment tant au niveau du sommeil que de l’estomac. L’inverse ne me pose jamais problème même avec 9 fuseaux horaires étant habitué à travailler de nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité