Les Etats-Unis taclent la Chine pour faire oublier la NSA

Wanted

Comme il n'y avait pas assez de tensions entre la Chine et les Etats-Unis, le FBI a jugé bon de placarder des avis de recherche pour cinq officiers militaires. Ca y va crescendo, ces hommes sont accusés de crimes cybernétiques graves.

Nous en apprenons de plus en plus sur une branche spécifique chargée des piratages américains. L’affaire du jour concerne tout de même six entreprises américaines. Ce qui n’est pas au goût du gouvernement (celui qui espionne le monde entier, vous savez).

Les charges sont aujourd’hui accompagnées d’affiches et les crimes vont du vol d’identité aggravé à espionnage économique. Autant dire qu’on ne rigole pas… En d’autres termes, Le ministère américain de la Justice accuse 5 militaires chinois de cyberespionnage industriel.

ils auraient porté des attaques afin d’obtenir des informations technologiques et commerciales stratégiques pour aider leur gouvernement et nuire à la concurrence internationale.

« Cette affaire valide l’espionnage économique par des membres de l’armée chinoise et représente la première accusation contre un État pour ce type de piratage, a commenté le procureur général américainEric Holder. La variété de secrets commerciaux et autres informations sensibles volées aux entreprises est importante et exige une réponse agressive. »

L’inculpation des militaires chinois n’est clairement pas de bon goût après le scandale des écoutes de la NSA. Scandale qui continue à gêner les exportations américaines.

Le ministère chinois de la Défense accuse à son tour les Etats-Unis en les taclant d’« hypocrites» et en dénonçant une de politique du « deux poids deux mesures ».

« La Chine est victime de piratages informatiques, d’écoutes téléphoniques et de surveillance de la part des Etats-Unis, rapporte de son côté un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Il y a comme une odeur de guerre froide dans l’air…

Tags :Sources :fbiVia :devlinbarrett
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La France ne tacle personne, elle espionne en toute tranquillité ces citoyens dans le silence assourdissants des médias et autre « intellectuels ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité