L’armée veut doter ses robots de morale et d’éthique !

Robot

L'innovation technologique vient souvent - pour ne pas dire la plupart du temps - de l'armée. Si, aujourd'hui les robots commencent à s'intégrer dans les rangs, les militaires envisagent de leur confier davantage de responsabilités... et pourquoi pas même les doter d'un sens moral et d'éthique !

Pour l’heure, les robots américains totalement autonomes n’ont pas le droit d’être armés, les semi-autonomes ont interdiction de sélectionner et de cibler un individu ou un groupe sans y avoir été autorisé par son pilote. Ainsi en avait décidé en 2012 le Départment de la  Défense américain.

Cela n’empêche pourtant pas les acteurs du domaine de réfléchir aux possibilités. Le Bureau de Recherche Navale offrira 7,5 millions de dollars de subventions sur cinq ans à des chercheurs spécialisés des universités de Tufts, du Rensselaer Polytechnic Institute, de Brown, Yale et Georgetown pour explorer le sens du bien et du mal et les conséquences morales sur des systèmes robotisés autonomes.

Car, qu’ils soient armés ou non – la question se pose de fait aussi pour une voiture autonome, comme nous vous en parlions récemment -, les robots pourraient rapidement avoir besoin d’un sens moral et d’éthique ! Cela étant dit, avant que pareil système ne soit implémenté et que les autorisations soient délivrées, il pourrait s’écouler de très nombreuses années…

Tags :Sources :Defense One
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Asimov a écrit les trois lois de la robotique en 1942 :
    1. Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger.
    2. Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi.
    3. Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Trois_lois_de_la_robotique

    1. Oui mais ça reste de la science-fiction …
      Les militaires américains n’ont que faire de ces lois, ils veulent juste des joujoux pour tuer …

    2. Asimov était ce que l’on appelle un homme de bonne volonté,

      Alors que la robotique stagnait depuis 15/20 ans, la soudaine volonté de robotiser l’armée apparaît plus comme un moyen de retirer toute moralité à celui qui actionne la gâchette qu’autre chose,

      ce qui s’inscrit dans la logique néo malthusienne de nos décideurs, logique qui estime que 95 % de la population est superflue, que le taux de natalité est problématique,

      car avec le crash énergétique en vu et le manque de visions de nos médiocres décideurs, le problème de surpopulation va devenir prégnant et il sera de plus en plus difficile de trouver la main d’oeuvre capable d’exécuter le génocide nécessaire au maintient en place de l’oligarchie actuelle, c’est là que la robotique froid et mécanique va intervenir,

      donc ça laisse assez perplexe cette soit disante volonté de doter les robots d’une conscience et d’une morale.

      c’est du même calibre que les machines à voter électronique que l’on nous présente comme non manipulables alors que l’on sait déjà que ce sont surtout des machines à truquer les élections.

      citoyens dormez tranquilles les puissants veillent sur vous (et surtout sur leur petits intérêts persos)

      1. La conquête de Mars sera un bon moyen d’éliminer la surpopulation sur Terre.
        Mais cette surpopulation est surtout le fait de l’avancée de la science qui permet à des peuples de culture nataliste de na pas mourir jeune et de se reproduire d’autant plus.
        C’est bien beau de les aider à vivre, mais il faut aussi les rééduquer et imposer notre culture.
        Le multiculturalisme, le droit des peuples, sont une impasse et une stupidité qui nous conduit au chaos.

  2. Je voit pas comment des machines qui n’ont pas de réelle intelligence pourraient avoir un sens de la morale et de l’éthique …
    Commençons par enseigner le sens de la morale et de l’éthique au militaires Américains qui tire sur des civils avec des drones (à ce moment là si le drone refuse de lui-même de tirer ça peut devenir intéressant)

    1. “Je voit pas comment des machines qui n’ont pas de réelle intelligence pourraient avoir un sens de la morale et de l’éthique …”

      elle n’en n’auront pas, mais l’important c’est que les politiciens et les journalistes en soient persuadés pour convaincre la majorité des petites gens,

      “Commençons par enseigner le sens de la morale et de l’éthique au militaires Américains qui tire sur des civils avec des drones (à ce moment là si le drone refuse de lui-même de tirer ça peut devenir intéressant)”

      ça fait bien longtemps que ceux qui tirent sur des civils ne sont plus des soldats US mais des mercenaires, c’est tellement plus pratique du point de vu légal. les soldats US on leur fait garder les champs de pavots et transporter l’opium base qui servira à inonder le monde d’héroïne pour remplir les caisses de la CIA….

  3. De même que nous humain, nous possédons une éthique, une morale basée sur notre éducation et notre mode de vie, les robot pourraient par le bien de programme garde-fou être contrôlé sans possibilité pour eux de passer outre. (désactivation programmée, veille….)
    Ce que nous humains nous faisons constamment.
    ——————————-
    http://varth.canalblog.com/

  4. Bon en codant un “protect life” votre robot aura un sens éthique (comprendre direction de comportement)
    bon, ça risque effectivement de prendre un peu de temps :)

  5. “L’ARMÉE VEUT DOTER SES ROBOTS DE MORALE ET D’ÉTHIQUE !”
    Peut on préciser “AMERICAINE” ? Nous sommes sur Gizmodo France. Je pensais enfin avoir une news sur l’Armée française, mais non, il est toujours question de dollars et d’USA les rois du monde.
    Enventuellement la précision dans le titre ne serait pas du luxe, on est pas Américains je rappelle.

  6. La clarification de nos valeurs, concernent directement l’exercice de votre leadership!

    Après avoir vainement cherché un ouvrage traitant à la fois de l’éthique, des valeurs et des principes d’action dans un langage intelligible (accessible à un public de non-initiés philosophes), j’ai décidé d’écrire moi-même cet ouvrage. Ne trouvant pas davantage une liste de valeurs qui ne soit ni étriquée, ni préfabriquée pour servir quelques douteuses intentions, j’ai décidé d’emprunter à Aristote ses quatre vertus cardinales (Prudence-Courage-Tempérance-Justice) ainsi que celle d’Altruisme aux philosophes modernes pour les décliner par synonymie en 150 valeurs, accompagnées de leurs définitions et verbes d’action (une valeur, pour exister, doit s’exprimer concrètement dans l’action)

    Cet ouvrage, aidera un manager dans sa prise de décision et son choix de comportements dans l’action, tout autant que dans le partage de valeurs communes avec ses équipes. Elle l’aidera plus généralement, chaque fois qu’à une situation, il faut répondre à la question que pose l’éthique : comment bien agir et bien se comporter. Tout en étant plus opérant et efficace!

  7. Je ne vous ai pas laissé le titre de mon ouvrage

    JACKY GOUVIER, auteur du livre : Management “Ethic’Leader”-150 valeurs pour donner du sens
    Dans un environnement où les repères sont brouillés, le triptyque « éthique, vertus, valeurs » constitue plus que jamais, pour un manager, la base sur laquelle reposent les fondamentaux d’un management opérant et efficace.
    Que vous soyez managers ou gériez une équipe occasionnellement, que vous soyez formateurs, spécialistes RH ou étudiants, ce livre vous permettra de :
    • Clarifier le contenu et les limites de l’éthique, des vertus et des valeurs dans un contexte managérial ;
    • Disposer des définitions de 150 valeurs et rôles clés du manager ;
    • Reconnaître et évaluer vos propres valeurs ;
    • Communiquer en leader vos principes d’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité