Quelle doses de nicotine, d’alcool, de café, de sel, faut-il ingurgiter pour mourir ?

alcool

Voici une infographie aussi effrayante qu'intéressante : elle indique la quantité de certaines substances qu'il va falloir ingurgiter pour provoquer la mort.

Venin d’abeille, nicotine, aspirine, arsenic, alcool, sel de table, alcool ou encore eau : l’infographie dont il est question ici va indiquer les quantités nécessaires de ces substances pour provoquer la mort. Et oui : il est possible de mourir après avoir bu trop d’eau. Nous disposons d’ailleurs d’un triste exemple relativement connu pour illustrer ce cas. En 2007, une jeune femme âgée de 28 ans est morte après avoir participé à un concours organisé par une station de radio, qui proposait de faire gagner une Wii à la personne qui boirait le plus d’eau sans aller uriner, et sans vomir. Elle aura succombé à une intoxication d’eau.

Mais revenons à nos moutons : réalisée par le graphiste chilien Marcelo Duhalde pour le compte de la publication Times of Oman (elle a été reprise par Courrier International), l’infographie qui suit illustre un petit côté inquiétant :

infographie mort

Tags :Via :courrierinternational
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, l’aspirine à faible dose est très bien gérée par le corps, tout comme l’arsenic d’ailleurs, de très faibles doses sont même employées pour de traitements contre certains cancers me semble t il.

      On s’aperçoit parfaitement bien ici que seule la dose fait le poison.

      1. Mon cousin de 34 ans a commandé de l’arsenic sur internet et a pris la bonne dose pour ne plus exister ! Alors je pense qu’il y a un réel danger de publier ce graphisme POSOLOGIE FATALE ! site signalé ici :
        https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action
        Il y a beaucoup d’adolescents et meme adultes qui sont “perdus” pour des raisons personnels et ce n’est pas en publiant ceci que nous pourrons les aider à s’en sortir ! j’espère que mon témoignage vous permettra d’y réfléchir plus sérieusement ! tout n’est pas à mettre sur internet nous sommes aussi responsables de nos actes ! à l’heure actuelle cette page est diffusée sur facebook et partagée avec beaucoup de profils de jeunes … merci pour l’aide que vous pourrez leurs apporter

        1. La sécurité par l’obscurité n’est qu’un maigre gain de temps. Je pense qu’il faut liberer l’information, et la communication, et que si on le faisait bien, personne ne choisirait d’en finir avec la vie.

    1. Théoriquement la masse volumique de l’eau est de 1 kg/l dans les CNTP

      Et personne n’est mort d’une intoxication A l’eau, la demoiselle est morte à cause d’un oedeme cérébral osmotique a cause de la différence de concentration en sels minéraux entre son sang et son cerveau, d’ou une augmentation du volume des cellules. En fait si elle avait pris du sel avec elle serait sûrement pas morte, c’est un risque connu dans les sports d’endurance type marathon.

      1. En gros, quand t’as une membrane semi poreuse et que t’as moins de sel d’un cote que de l’autre, une partie de l’eau du côté avec moins de sel va aller du côté où y’a plus de sel.
        Donc l’eau dans le sang passe dans les cellules du cerveau. Les cellules du cerveau grossissent (oedeme, dans ce cas la du a l’osmose d’ou le nom d’oedeme osmotique). Et la paf. Plus assez de place, le cerveau est comprimé, mort de la demoiselle.

  1. Pas récent ! Cette infographie a bien été publiée par Courrier International … en septembre 2013 !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Ça me gêne ce genre d’infographie. C’est un peu genre mode d’emploi pour les suicidaires qui veulent se buter avec l’ibuprofene ou l’aspirine. Pas tres malin de véhiculer ces infos.

    1. Sachant qu’un suicide médicamenteux est l’un des pire suicide et l’un des plus douloureux, autant utiliser les méthodes conventionnelles nécessitant juste un passage a l’acte et entraînant une mort rapide et quasi indolore.

      1. Rapide rapide c’est vite dis, encore faut-il bien s’y prendre. Mais je te l’accorde les suicidaires ont pas besoin de cette infographie pour faire leurs “truc”!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité