Photos colorisées, un mensonge historique ?

photos colorisées

Une tendance sur le Web actuellement consiste à présenter au monde des images et photographies historiques à l’origine en noir et blanc, colorisées. Souvent travaillées et agréables à regarder, elles offrent un nouveau regard sur des images connues de tous. Mais hormis les travaux de certains historiens, reste que ces clichés retouchés représentent des interprétations de l’histoire.

Alors que des documentaires entiers sont consacrés à la remise en couleur de l’histoire, certains internautes s’amusent pour leur part à apporter de la couleur à d’anciens clichés en noir et blanc. Mais leur travaux restent ludiques et ne se basent sur aucunes précisions historiques.

Ainsi, si les résultats esthétiques peuvent parfois rendre la lumière à des photos oubliées, il s’agit pourtant d’une interprétation de l’histoire, à prendre avec du recul.

On vous laisse tout de même admirer quelques clichés retouchés.

photos colorisées photos colorisées photos colorisées

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Un angle d’attaque intéressant aurait été de montrer une photo original en noir et blanc et ensuite plusieurs déclinaisons possibles de la version colorisée pour bien faire comprendre la problématique historique que cela représente.

    Pour résumer en language gizmodo: sur une photo en noir et blanc, quelle couleur donner à une merveille d’iphone 5C si on colorise?

  2. Un photo en noir et blanc n’étant pas non plus la réalité, elles sont aussi une interprétation de l’histoire. La colorisation rends le passé réel et non plus une sorte de rêve trop propre.

  3. Concernant le contenu de l’article, pourquoi pas, mais 3 photos pour le souligner… Il n’y a plus trop d’intérêt :(

    1. Le contenu? Quel contenu?

      A part répéter 3 fois que les photos colorisées sont une interprétation de l’histoire, il n’y a rien dans cet « article ».

  4. Mensonge ou interpretation pas sur, je pense que si on prend un élément connu sur une photo en N&B dont on connait parfaitement la couleur, comme une couverture de livre ou le Golden Gate, on doit pouvoir « supposer » ou calculer les autres couleurs au moins approximativement par rapport aux différentes nuances de gris.
    Il y a tellement d’algorythme pour tout de nos jours, ça doit bien exister…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité