Comment reconnaître une contrefaçon de chargeur Apple ?

chargeur Apple

Peut-être n'avez vous cure du genre de chargeur que vous allez utiliser pour recharger votre smartphone. Néanmoins, un chargeur contrefait pourrait offrir des résultats moindre, et parfois même se révéler dangereux. Voici comment faire la différence entre un chargeur Apple et une contrefaçon.

Le blogueur Ken Shirriff a récemment publié un article, mettant en exergue les dangers des chargeurs contrefaits. Nous avions résumé son article, et vous allez d’ailleurs pouvoir en consulter les conclusions en suivant ce lien.

Gardez bien en tête que si Apple vend ses chargeurs aussi cher, c’est bien pour une raison. Un chargeur “noname” (sans marque) pourra ainsi vous faire courir des dangers, allant de la simple panne à l’explosion de votre batterie.

Pour éviter ceci, et ne pas vous laisser piéger par une contrefaçon de chargeur Apple, voici comment faire. En prenant l’exemple des chargeurs photographiés ci-dessus, vous allez pouvoir constater que le chargeur Apple, à gauche, dispose des mentions “Designed by Apple in California. Assembled in China”, absentes de la contrefaçon. Quand bien même cette dernière conserve les mentions “TM and © 2010 Apple Inc.”.

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé d’opter pour des chargeurs Apple pour recharger vos iPhones et iPad. Libre à vous de vous tourner vers des solutions offertes par des constructeurs d’accessoires de renom. Evitez simplement les chargeurs vendus quelques euros sur Amazon, eBay et consorts…

Tags :Via :lifehacker
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. j ai plusieurs potes qui ont des chargeurs no name made in china, et cela marche parfaitement et depuis la sortie de iphone5. Encore un coup d apple pour tenter de vendre plus de chargeur. et si apple les vends si chère c est qu’ils font une marge colossale sur les chargeurs.

    1. Jusqu’au jour où ton terminal ou celui d’un de tes potes va griller à cause d’une surcharge, et que l’entreprise qui te l’aura vendu t’enverra bouler avec plaisir en te disant que la surcharge est du à un mauvais usage du produit et qu’il n’entre donc pas dans le cadre de la garantie. Sans oublier la batterie qui risque de s’user prématurément.

      Là l’article parle de la différence d’étiquette, mais la différence entre un chargeur officiel (apple ou d’une autre marque) et un chargeur noname est surtout à l’intérieur, et là oui il y a une grosse différence (qualité, puissance, isolation de composants, etc…). C’est comme pour les alims de PC, libre à chacun de prendre une noname pas cher, faut juste pas que la personne vienne pleurer en cas de surtension qui fera griller la carte mère, ni quand celle ci ne sera pas couverte par la garantie car le problème ne vient pas d’un défaut de fabrication.

    2. Bjr – contrefaçons à éviter à tous prix, mon I-hone 5 S en a fait les frais. Réparations / changement de quelques condensateurs grillés à cause de ces *** câbles et chargeurs “no name”. A bons entendeurs salut

    1. Grâce à ce lien, on peut continuer à jouer au jeu des 7 différences.
      Il manque:
      – “Listed” sous un logo en bas à gauche.
      – Un peu plus à droite, ce qu’on pourrait voir comme numéros de série ou référence “1RW0 E211458”.
      – Finalement, “Foxlink” au centre.
      Je me demande pourquoi le fabriquant du no-name n’a pas inclus toutes ces textes.
      SI on s’y met… pourquoi ne pas faire une copie identique?

  2. Rien de plus basic qu’un chargeur. En démontant, certain utilisent des résistance plus chère et de meilleur qualité qu’apple.fiez vois quand même à l’aspect : de la camelotte, c’est de la camelotte, et un prix très bas reflète l’utilisation de composant bas de gamme, souvent issus du recyclage, avec pas mal de kms au compteur !

  3. Pourquoi citer 7 fois “Apple” dans un article parlant de chargeurs contrefaits en général (cf le titre) ? Si Gizmodo n’a pas reçu une subvention d’Apple pour faire cet article, réclamez leur votre somme due !…

  4. Ah, le titre parlait de chargeurs Apple, il était tronqué en résumé sur mon app iPhone ^^ mais quand bien même, rester généraliste c’est plus journalistique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité