Le camouflage prend une tout autre dimension grâce au MIT

Le camouflage prend une tout autre dimension grâce au MIT

Observez l'image ci-contre, observez bien. Allez-y, concentrez-vous sur le cercle rouge, c'est conseillé ! Ça y est, vous avez vu ? Non, toujours rien ? Mais si, en plein milieu ! Voilà... c'est... un cube, à peine perceptible. Et ce n'est pas un montage. C'est un puissant algorithme mis au point par le MIT.

Rien ne semble arrêter les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Si le camouflage est un rêve pour de nombreuses institutions (surtout militaires), les méthodes actuelles sont loin d’être aussi efficaces que celle qui fait disparaître la voiture de James Bond.

Pourtant, ce petit cube a bel et bien disparu. Si ce petit miracle est possible, c’est grâce à un algorithme capable de générer des schémas de camouflage de n’importe quel environnement avoisinant, pas uniquement pour le désert et la jungle.

Pour y parvenir, il se base sur une série d’images prises à différents angles autour de l’objet à camoufler pour créer une « couverture d’invisibilité ». Vous l’aurez compris, il n’est pas ici question de cacher à la vue du monde des objets en mouvement ou des personnes. L’idée derrière le projet est de rendre « invisible » certains mobiliers urbains disgracieux pour améliorer l’esthétique de nos villes. C’est pourtant tout aussi impressionnant.

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’algorithme de camouflage de l’appli gizmerdo semble encore plus efficace puisque c’est carrement l’image qui est invisible !

  2. Éliminer les bagnoles … Regarder les photos anciennes des villes pas de voitures le long des trottoirs ça change tout. Utopie quand tu nous tiens…

    1. Oui pas de voitures, juste des charrettes tirées par des chevaux qui déféquaient tout les 100m et remplissaient les rues de merde, des égouts à l’air libre et des déchets jetés tels quels sur la voie publique. La rage, la lèpre, le choléra, la gangrène, la peste, le typhus, la syphilis, la tuberculose.. Ah c’était tellement mieux avant!

      1. Croire que c’était mieux avant relève soit d’une malhonnête intellectuelle soit d’un grand manque de connaissance en histoire.

  3. L’idée derrière le projet est de rendre « invisible » certains mobiliers urbains disgracieux pour améliorer l’esthétique de nos villes. C’est pourtant tout aussi impressionnant.

    Si tu ne le vois pas le mobilier urbain ca devient dangereux non ?
    cf : poubelles , candelabres , potelets, ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité