Marre du savon ? Essayez le brumisateur de bactéries !

Marre du savon ? Essayez le brumisateur de bactéries !

L'hygiène telle que nous la connaissons aujourd'hui passe par un nettoyage extrême, sus à la moindre bactérie, surtout sur notre peau ! Pourtant, l'Histoire et différentes études nous prouvent que c'est là loin d'être idéal. Une femme a ainsi décidé de dire adieu au savon pour se mettre aux bactéries... Oui oui !

Qu’ils soient antibactériens ou non, les savons peuvent être dangereux pour la peau. Julia Scott a ainsi courageusement décidé de se mettre au régime bactéries et de raconter son aventure dans le New York Times Magazine. Au lieu de prendre sa douche quotidienne classique, elle s’asperge deux fois par jour avec l' »AO+ Refreshing Cosmetic Mist », ni plus ni moins qu’une pulvérisateur de bactéries que l’on trouve principalement dans la poussière.

On doit l’AO+ à David Whitlock. C’est en regardant les chevaux se rouler dans la poussière qu’il en a eu l’idée. Pour faire simple, on trouve dans celle-ci une bactérie, Nitrosomonas eutropha, très délicate – le moindre savon s’en débarrasse – et qui dévore l’ammoniac, présent en abondance dans notre transpiration.

Plus lisse, plus douce… Julia Scott ne manque pas de comparatifs pour qualifier sa peau. Sans aller dans les extrêmes de certains – comme l’ingénieur chimiste qui l’a mis au point et ne s’est pas douché depuis un an sans pour autant paraître sale -, l’AO+ – actuellement en attente d’homologation par la FDA – a au moins le mérite de remettre en question notre définition de la propreté.

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Petite info sympa sur les bactéries: saviez vous que si l’on pouvait séparer vos cellules humaines des bactéries peuplant votre corps, seulement 10% des cellules seraient humaines pour 90% de bactéries ?

    1. T’en prends de la bonne toi de bactérie? C’est quoi? C’pas les trucs classique comme la coke, c’est du ultra lourd!

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité