Il chute de 20 mètres dans une crevasse et parvient à s’en sortir !

Il chute de 20 mètres dans une crevasse et parvient à s'en sortir !

Les alpinistes et autres sportifs de l'extrême le savent bien, la montagne peut être extrêmement capricieuse, a fortiori lorsque l'on se trouve sur un glacier, où le moindre pas peut vous faire tomber plusieurs dizaines de mètres plus bas, dans un tombeau de glace. C'est précisément ce qui est arrivé au professeur John All.

L’homme, conférencier à la « Western Kentucky University » et spécialiste de la montagne, était parti collecter des échantillons de neige au pied du Mont Himlung, dans l’Himalaya, au Népal. Malheureusement, lorsqu’un pont de neige s’est affaissé sur son passage, John All est tombé de plus de 20 mètres, lui occasionnant de nombreuses blessures.

Grâce à son piolet et à un mental exceptionnel, il aura pu s’échapper de ce cercueil de glace après une lente et douloureuse escalade de 6 heures. Heureusement, les secours arrivèrent trois heures plus tard.

Si son aventure a fait parler le web, c’est parce qu’il a filmé toute son aventure, à découvrir dans les trois vidéos ci-dessous. Et selon ses propres mots, l’expérience fut vraiment traumatisante :

Mon corps était brisé, j’étais à l’agonie. Mon visage avait frappé la paroi, mon dos et mon estomac avaient heurté l’autre paroi et j’ai pas mal rebondi entre les deux. Mon visage était bien amoché. J’ai fini par atterrir sur une petite corniche à mi-hauteur.

J’aurais pu tomber bien plus bas, c’est surprenant que je me sois arrêté là. Et pendant toute la remontée, je savais que si je glissais à nouveau, j’en serais mort.

Cela n’empêchera pas pour autant John All de retourner à l’aventure, dès le mois prochain.

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. En fait non, il s’agit d’un mécanisme de défense du corps humain bien connu: en cas de blessure grave et que le cerveau a conscience qu’il n’y a pas d’aide à espérer, il bloque la douleur jusqu’à ce qu’une situation où une aide est disponible se présente.

    2. Ce n’est pas la première d’ailleurs. Il n’y a qu’à voir l’histoire qui a inspirée le film 127heures. 😉
      Sacré mental également, qui lui a permis de survivre.
      Dans les cas, on peut le féliciter pour son courage et lui souhaiter que cela ne lui arrive plus jamais. :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité