Canal+ voudrait faire passer ses flux avant ceux des autres

Canal+ voudrait faire passer ses flux avant ceux des autres

Avec l'arrivée imminente de Netflix sur le territoire français, les principaux acteurs de la VOD réagissent, certains devenant même plutôt agressifs. C'est le cas de Canal+ - qui propose l'offre de VOD la plus populaire - qui aimerait que ses flux soient avantagés par les opérateurs, et si possible sans surcoût, bien évidemment.

S’il s’agit clairement ici d’une histoire de gros sous, il pourrait bien être aussi question de la survie des services de VOD français. Avec ses 400 000 abonnés, CanalPlay ne sait à quelle sauce il sera mangé lorsque Netflix sera en place en Septembre. Contrôlé depuis les Pays-Bas, il n’obéira pas aux règles auxquelles sont soumises les sociétés spécialisées françaises.

Dès lors, il faut trouver des solutions. Proposer une offre plus alléchante, moins chère, mieux fourni, plus accessible, autant de pistes déjà empruntées… Reste des solutions techniques. Et là, le rapport Lescure sur l’exception culturelle (datant déjà d’il y a un an) ouvrait une brèche. Il y était question d’aider les services « vertueux » – comprenez par là ceux qui sont régulés et légaux -. Plusieurs moyens pour y parvenir, « pour les plus ‘vertueux’, une priorité dans la gestion des débits pourrait même être envisagée, sous le contrôle de l’ARCEP et dans le respect des règles qui seront adoptées concernant la neutralité du net. »

Si ce genre d’entente existe déjà – c’est d’ailleurs précisément ce qu’a fait Netflix avec certains opérateurs américains -, il remet clairement en question la fameuse neutralité du net tant défendue par nos députés. Nous n’en sommes bien entendu par encore là mais il s’agit clairement d’une piste envisagée par l’un des grands de la VOD en France. Affaire à suivre.

Tags :Sources :Next INpact
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’idée même de donner la priorité à un flux précis sous couvert qu’il génère des revenus est une aberration.
    C’est quoi la prochaine étape, des opérateurs qui dégradent l’accès à Youtube parce que c’est un site américain et gratuit?

    On doit respecter la neutralité du web et ne pas favoriser l’accès à ceux qui payent pour être plus visible. C’est le principe même du web!

  2. Entièrement d’accord avec toi Mike.

    Sauf que, (hypothétique), si Netflix arrive et bouffe la majeur partie de tous les abonnements de Canal+ (probable), quid du personnel ? c’est encore les employés qui risquent de trinquer. Et si les employés trinquent, ton portefeuille va trinquer lui aussi (prélèvement sociaux, tu vois ce que je veux dire) ?
    Les USA, le Japon, la Chine etc … n’ont jamais eu peut de faire dans le protectionnisme (prenons l’exemple des avions ravitailleurs dont l’appel d’offre avait été remporté haut la main par le consortium Airbus, et dont l’attribution fut cassée par le Congrès au profit de Boeing, tout ça pour maintenir de l’emploi).

    Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, mais parfois un peu de protectionnisme n’est pas infondé. Après je te l’accorde, le catalogue de Netflix sera autrement plus qualitatif que celui de Canal.

    A Canal de faire un effort sur le contenu !

    1. Bonjour

      @Jean Bobby
      Canal+ a bénéficié d’énormes avantages grâce à l’amitié qui liait Mitterand à Lescure.
      Des lois sur mesure ont été votées.
      Des fusions permettant le monopole de Canal ont été autorisées.
      Canal+ a eu sa chance.
      A eux de réagir et de proposer des services équivalents ou supérieurs à son futur concurrent.

      Concernant le protectionnisme les électeurs pouvaient s’exprimer dimanche dernier.
      Et pourtant certains ont voté pour l’UMPS :-)
      C’est l’UMPS qui a mis en place un système permettant de mettre en concurrence les pays européens entre eux et de les mettre en concurrence avec des pays pratiquant le protectionnisme et ne respectant quasiment aucune règle.
      Fallait pas voter pour eux ou s’abstenir.

      A+

      Olivier

  3. J’aimerais bien des explications sur cette phrase :
    « Proposer une offre plus alléchante, moins chère, mieux fourni, plus accessible, autant de pistes déjà empruntées…  »
    Ou bien une référence vers une autre source, parce que là, moins cher, mieux fourni, plus accessible que le futur Netflix en France, je ne vois pas où, quand ou comment CanalPlay a déjà emprunté ces pistes.
    Peut-être me trompai-je, dans ce cas, je suis plus que près à ce que l’on me donne tort.

  4. Car elle existe encore cette neutralité du net? Comme tout le monde semble le croire?
    Je sais pas quand je vois qu’avec Free il est impossible de regarder une vidéo sur Youtube, impossible d’ouvrir une page Facebook dans des délais convenable, impossible de jouer à des jeux en réseau de type « world of warcraft, the elder scroll » ou autre… Bizarrement j’en avais ras le cul je suis repassé chez orange et j’ai récupéré tous ces services et ça fonctionne convenablement…

    1. Bonjour

      @Luki
      Oui elle existe encore.
      Les problèmes cités (surtout Yputube) sont dus au fait que les tuyaux chez Free sont trop petits.
      Free ne veut pas payer pour augmenter la taille des tuyaux.
      Mais si les tuyaux étaient plus gros on ne verrait aucune différence de traitement.
      Il n’y a pas de filtrage des données.

      A+

      Olivier


  5. Ils attendent l’arrivé d’un concurrent pour proposer une véritable offre à un tarif « attractif » ? Soit donc à un tarif normal quoi.

    Ce qui signifie « on vous l’a mis profond pendant des années en vous proposant de … à prix d’or, mais svp maintenant qu’on a des *** en or on vous promet de faire mieux. Surtout n’aller pas chez le bilan concurrent qui vous propose mieux pour moins cher ».
    Moi ça le rappel quand je payais 70€ chez orange avant que free arrive. Maintenant j’en paie 15 pour plus de chose.
    Je n’ai jamais été chez canal, mais je serais chez netflix !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité