Téléportation : ils l’ont fait !

teleportation

Des scientifiques néerlandais ont réussi à téléporter un atome sur une distance de 3 mètre. La distance ne vous fait pas rêver ? Mais pour un atome, 3 mètres, c’est un sacré voyage !  Ces scientifiques de l’Université de Delft ont publié leurs résultats dans le très sérieux journal Science.

Bon, le principe de la téléportation qu’ils ont inventé n’est pas tout à fait similaire à celui que l’on peut voir dans Star Trek. Mais pour le professeur Ronald Hanson, le signataire principal de cette avancée,  cela sera possible dans le futur ! Comme il le dit au Telegraph, rien n’empêche la téléportation de grands objets, même vivants, comme les humains :

« Si vous pensez que nous ne sommes rien d’autres qu’une collection d’atomes liés ensembles d’une manière particulière, alors il sera en principe possible de nous téléporter d’un endroit à un autre. En pratique, c’est très peu probable. Mais dire que ça ne fonctionnera jamais est très dangereux. Je ne ferais pas une croix dessus parce qu’il n’y a aucune loi fondamentale de physique qui l’empêche. Si ça arrive, ce sera loin dans le futur. »

Mais de quelle téléportation parle-t-on ?

téléportationL’équipe du professeur Hanson a montré pour la première fois qu’il était possible de téléporter de l’information encodée dans des particules subatomiques séparées de 3 mètres avec une fiabilité de 100%.

Cette démonstration est importante car il s’agit d’un premier pas vers le développement d’un nouveau réseau Internet accessible aux ordinateurs quantiques ultra-rapides qui ont une puissance de calcul infiniment supérieure aux superordinateurs d’aujourd’hui et le tout de manière ultra-sécurisée.

La téléportation mise en place par le professeur Hanson ne permet pas à un objet de se dématérialiser et d’apparaître à un autre endroit. C’est l’information qui est transférée. Mais cette information est transférée sans voyager entre les 2 points ! Vous me suivez ?

Dans les lois de la mécanique quantique, il existe une chose qui s’appelle l’intrication quantique. Ainsi, comme l’explique Hanson : « lorsque deux particules deviennent intriquées, leurs identités fusionnent : leur état collectif est précisément déterminé, mais l’identité individuelle de chacune des particules a disparu. » En bref, les particules intriquées sont liées de telle manière qu’une modification de l’état de l’une est transmise à l’autre instantanément, même à distance.

Pour l’équipe de l’Université de Delft, le nouveau défi sera de téléporter cette information quantique sur une distance beaucoup plus grande, puisque théoriquement les particules pourraient se trouver à deux endroits opposés de l’univers. La prochaine étape, en juillet, consistera à téléporter cette information entre deux bâtiments situés à 1300 mètres de distance. Et bien sûr, on vous informera en cas de réussite.

Sources :Université de DelftNew York TimesVia :Telegraph
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Des chercheurs avaient deja réussi à télé porter des particules élémentaires (photons ou électron..) il y a quelques années.
    Ici on parle d’atome ! Ça progresse ! Bravo !

  2. En fait ce sont des imprimantes 3D au niveau atomique ? *pas scientifique* mais dans ma tête si on « téléporte » quelque chose à un autre endroit, c’est qu’on a copié la source et qu’on l’a .. collée à un autre endroit, comme des fichiers quoi. Et nous sommes de gros fichiers j’imagine, si nous sommes désassemblés atomes par atome ultra rapidement et que … fin bref, soit j’y comprends rien, soit c’est comme dire que l’Univers est infini: c’est impossible à imaginer (même si c’est vrai).

    1. C’est un peu compliqué. Mais pour faire simple, disons que l’atome A est dans la cuisine. L’atome B est dans le salon. Avec ma machine, j’arrive à « intriquer » ces 2 atomes. Je vais dire que B va prendre l’identité de A. Quand je fais tourner l’atome A, l’atome B tourne lui aussi. Si j’arrête de faire tourner l’atome A, l’atome B s’arrête au même moment. Ainsi, c’est l’information qui est instantanément téléportée, pas l’atome. L’atome B a perdu son individualité.
      Je peux difficilement simplifier d’avantage…

      1. c’est génial ca!!! mais je reste quand meme pessimiste à l’idée qu’un jour notre corps puisse resister à l’effet teleportation si l’on envisage le faire avec des etres vivants

  3. Cette découverte permettrait d’éliminer le délai entre l’émission et la réception de l’information. Imaginez ne plus devoir attendre une seconde pour parler à quelqu’un sur la lune ou plusieurs minutes pour quelqu’un sur Mars… Actuellement, sur Mars, les rovers d’exploration sont semi-autonomes. On leur donne une liste de choses à faire, liste qu’ils reçoivent après plusieurs minutes, voire dizaine de minutes. Leurs « réponses » mettent le même temps en sens inverse. Si la communication était instantanée, on pourrait littéralement les télécommander… De même, c’est tout internet qui serait boosté. Adieu satellites et câbles sous-marins…

    L’intrication quantique pourrait révolutionner nos habitudes autant que l’invention de la radio…

    1. C’est bien beau de rêver, mais non : l’intrication quantique ne va pas à l’encontre des lois de la relativité, ça ne permet absolument pas de transmettre de l’information à vitesse supra lumique.

      1. heu… ben si…

        theoriquement, des atomes intriqués peuvent etre distant de milliards d’années lumiere, l’information sera toujours transmise instantannéement de l’un a l’autre… donc largement supraluminique… mais en fait il n’y a aucun voyage d’information, pas de déplacement de cette information. c’est un phenomene tres particulier de la mecanique quantique que l’on ne sait toujours pas expliquer.

  4. La fibre optique n’a qu’à bien se tenir 😉
    Bon par contre ce qui est dommage c’est que c’est pas demain que j’aurais un modem à intrication quantique dans mon salon!
    Patience…

  5. Bonjour,

    Je ne suis qu’un scientifique du dimanche mais j’aimerais pousser un peu plus loin l’exemple de Norédine afin de voir si j’ai un peu compris :

    Supposons que la fameuse « cuisine » et que le « salon » soient distant de plus de 300 000 Km (distance/seconde parcourue par la lumière), si la notion de distance n’entre pas en compte dans l’intrication des atômes alors l’effet appliqué à A se répercute sur B instantanément.

    De fait, « l’information » « voyage » plus vite que la lumière … on peut grossièrement parler de téléportation.
    Mais comment « intriquetons » des éléments entre eux ? Se phénomène existe t’il déjà à l’état naturel ?
    De plus, sur une distance de 3 M, est-on sur qu’un autre vecteur d’information n’intervient pas entre A et B ? Le temps de parcours de la lumière sur trois mètres est de 1-100 millionième de seconde – Nos instruments de mesure actuels ont-t’ils une telle sensibilité ?

    Bon, tout ça pour dire que cet article est super intéressant ne serait-ce que par les questions qu’il suscite.

    1. Oui on sait mesurer des écarts de temps de cet ordre là … une horloge atomique descend en théorie à la nanoseconde (et p’tet même en dessous).

      En fait cette expérience avait déjà été mené avec une simple particule (électron ou photon je ne sais plus) et à une distance de plusieurs km (entre deux îles). Il existe une information quantique liée aux particules qu’on appelle le « spin » … ça correspond plus ou moins au sens de rotation de la particule.
      L’expérience a montré qu’en intriquant deux particules (je sais pas quelle est la méthode pour le faire), si on change le spin de la particule A, la particule B change également de spin instantanément et ce quelque soit la distance qui les sépare (en théorie).

      Il ne s’agit pas de téléportation de matière mais d’information (quantique qui plus est). Mais cela laisse présager de pouvoir échanger des informations à des distances gigantesques sans avoir besoin de câbles et sans latence.
      Reste à savoir si on peu intriquer plusieurs particules entres elles et surtout si on pourra changer de source d’information sans avoir à ré-intriquer les particules.

  6. C’est la technologie déjà rêvée par Orson Scott Card dans la Stratégie Ender : pour faire la guerre spatiale à des millions de KM, l’information est instantanée, bien plus rapide que le lumière ^^

  7. On sait déjà que la communication instantané, ou l’ansible, est impossible par ce moyen là pour diverses raisons. La principale étant le phénomène de décohérence : si on oblige une particule à se mettre dans un état particulier, la paire de particules n’est plus intriquée. Mais ca reste super intéressant pour la téléportation ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité