La voiture autonome de Renault prévue pour 2020

Renault Next two

Alors que le directeur de la recherche et du développement de Ford Europe, Pim van der Jagt, déclarait que la commercialisation des véhicules autonomes n’était pas prévue chez Ford avant 15 ans, Renault vient pour sa part d’annoncer que ses premiers véhicules sans chauffeur prendraient la route en 2020.

Cette information vient directement du PDG du constructeur français. Carlos Ghosn a en effet présenté dans la presse en début de semaine une sorte de calendrier concernant les dates de sorties des prochaines grandes innovations de l’automobile :

 » […] 2018, premiers véhicules sur les routes dans les pays pionniers que sont aujourd’hui les États-Unis, le Japon et la France. 2020 c’est un début de commercialisation en Europe »

Cette « prédiction » vient en réalité ponctuer la présentation du concept Renault Next Two, une Zoé bardée de technologies et connectée (capteurs, caméras, ultrason et autres radars) et donc capable d’offrir au conducteur une expérience de conduite autonome.

Le modèle n’est pour l’instant capable de rouler qu’à une vitesse de 30 km/heure mais présente bien les avancés du constructeur sur le thème, le réel potentiel de ces démarches innovantes et le réalisme de ces initiatives.

Outre Google Car et les Etats-Unis (L’état de Californie vient d’autoriser les véhicules autonomes à circuler librement), la législation européenne évolue aussi dans le sens de l’acceptation des véhciules autonomes. Une récente initiative de Volvo en Suède démontre d’ailleurs la tendance : le constructeur teste actuellement ses véhicules autonomes en conditions réelles dans les rue de Göteborg.

 

Next Two : Renault lancera sa voiture robot avant 2020

Tags :Via :01Net
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. (Troll on) c’est une très bonne idée de vouloir faire avancer en autonomie une Renault en 2020… Mais aujourd’hui ils pourraient pas nous pondrent des caisses fiables sans avoir peur de tomber en rade..?

    1. Google n’aura rien lancé en 2020, c’est pas sous pretexte qu’on lis à droite à gauche qu’ils essayent des voitures que cela fonctionne et surtout que ça fonctionne partout….

      De plus Google ne fait que le système, non pas des voitures, il faudra donc s’appuyer sur un ou des fabricants pour utiliser leurs technologies … ce qui prend du temps (une voiture ne se fait pas en 2/3 ans)…

      Bref, d’autres marques bossent sur le sujet sans en faire le tapage de google c’est tout….

  2. Ne mélangez pas tout ! Google communique beaucoup sur leurs projets, Renault moins. Mais ce n’est pas pour autant que les constructeurs sont très en retard, au contraire.

  3. Perso, je trouve que la partie electronique est encore perfectible sur les ‘gros’ modeles comme laguna et 507, ainsi que la vieille 607… De la à imaginer que leurs remplacantes seraient autonomes ! Je laisserai des cobayes monter dedans avant moi. Bizarrement, d’autres marque m’effraient moins à ce niveau là

  4. Google trouve que les constructeurs ne vont pas suffisamment vite et a déjà sortie un premier prototype sans m’aide d’un constructeur. Perso pour une voiture autonome j’ai plus confiance dans une boite technologique que dans un constructeur qui intègre dzsd composants qu’il ne maitrise pas toujours. Y a qu’à voir l’obsolescence des GPS embarqué par rapports aux modèle embarqué dans les smartphones… Imaginez la lenteur de réaction pour sortir les mai chez Renault si il y a une merde dans le logiciel de guidage automatique…

  5. Pis surtout que les avions de ligne autonomes existe.. Certes, pas totalement autonomes, puisqu’ils nécessitent l’Homme pour décoller et atterrir mais le reste il sait gérer :).

    1. Et encore ! le décollage et l’atterrissage pourrait très bien être automatique également c’est juste une question de sécurité…. un ordinateur pourrait très bien et facilement calculer le peu de paramètre pour ce genre de tache.

  6. Lol !
    Google communique bien depuis des années sur les googleglass et heuuu, comment dire, c’est pas vraiment encore au point. (Autonomie, cout accessible à tous, etc …)
    Les googlecar dans nos rues en 2020 : je n’y crois pas une seconde.
    Je préfère les concepteurs qui ne nous dévoilent que des produits finits.

  7. Les constructeurs réagissent beaucoup trop tard et uniquement parce qu’ils sont sérieusement menacés par « UberGoogle », qui est devenu tellement puissant qu’il a le commissaire Almunia comme RP. Leur seule chance est de développer un système plus fiable que Google qui ne dépende pas de Google Maps mais d’une navigation réelle. Quoi qu’il en soit, la plupart des constructeurs sont condamnés et feraient mieux de se réorienter dans la robotique. Il fallait réagir et innover plus tôt au lieu d’essayer de maintenir le statu quo. Et ils n’ont encore rien compris : Carlos Ghosn demandait se dernièrement pourquoi Google voudrait entrer dans une industrie beaucoup moins rentable que le Net. Monsieur Ghosn, tout simplement parce que l’auto ne sera que le véhicule pour consommer, comme l’est Google Search pour Internet. Google va appliquer le Net à la vie réelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité