Ce truc dit être un hoverboard

hoverskater

Depuis que nous avons découvert Retour Vers le Futur 2, il n'y a qu'une chose qui nous obsède : l'hoverboard. Beaucoup tentent de créer un objet similaire et capable de susciter autant de puissance émotionnelle. Surnommé le HoverSkater, il  y a de l'idée, mais on peut clairement mieux faire.

Le HoverSkater, c’est un vrai hoverboard, doté d’un coussin d’air et également de deux roues pour la stabilité. Contradictoire… Le coussin vrombit et permet effectivement de rouler, mais un peu comme si vous vous déplaciez en aspirateur. Hélas, le joujou subit une perte de vitesse bien rapidement.

S’il ne peut pas encore défier la gravité, il continuera de rouler là où une planche traditionnelle aurait stoppé sa course. Au passage, le coussin d’air est gonflé par une turbine à air commandée à distance.

On n’imagine d’ailleurs qu’il ne faut pas être débutant pour pouvoir pratiquer. Voire, bouger. Le projet est actuellement en recherche de financement sur KickStarter et coûtera au final 1500 dollars. Pas sur que Christopher Lloyd n’investisse.

Tags :Sources :hoverskaterkickstarter
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Surnommé le HoverSkater, il y a de l’idée, mais on peut clairement mieux faire. » ceci n’est pas une phrase grammaticalement correcte.
    « il continuera de rouler là où une planche traditionnelle aurait stoppé sa course. »… Cet engin donne exactement l’impression du contraire :)

  2. De toutes façons tout engin à sustentation, que ce soit magnétique, à air ou autre rencontrera les mêmes limitations, qui sont celles de la physique.

    En effet impossible de jouer, comme sur un skate normal, avec le poids de l’utilisateur, ou toute les lois physiques qui permettent le contrôle d’un engin à roues, comme les frottements, les torsions, les changements de positions, etc, puisque sans contact avec la route, ils n’auront plus le moindre effet.

    Si un hoverboard venait à exister il faudrait le guider avec des systèmes de propulsions annexe mais en aucun cas l’utilisateur ne pourrait influer sur sa vitesse ou sa position, de lui même.

    De ce point de vue l’hoverboard tel que vu dans retour vers le futur ne peut pas exister !

  3. Le hover-board est basé sur le principe de l’anti-gravité (ou la gravifique comme vous voulez) et laissez moi vous dire que le jour ou on commencera à maitriser l’anti-gravité, tous les espoirs seront permis, et le hover board n’en sera qu’une minable application…
    Mais nous ne sommes pas encore, ni assez sage ni assez clairvoyant, et la nature n’est pas prête de nous montrer la faille qui nous permettra une telle avancée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité