Poppy, un robot open source made in France

poppy

Grosse semaine pour la robotique française. Quelques jours après la présentation de Pepper, le robot franco-japonais conçu par Aldebaran Robotics et Softbank, c'est au tour de Poppy, un robot humanoïde "open source" d'être accueilli à l'Elysée par le président de la République François Hollande.

Conçu par les équipes de l’INRIA Bordeaux, Poppy est le premier robot humanoïde complet au monde à être la fois open-source et imprimé en 3D. Il est destiné principalement au monde de l’éducation, des FabLabs (associatifs ou dans les entreprises), des geeks et des artistes.

« Tout le monde peut en télécharger librement les plans et le logiciel, le construire, le hacker, et inventer de nouvelles versions. Les internautes peuvent partager leurs idées et aider au développement et à la diffusion de ce projet » nous précise Pierre-Yves Oudeyer, Directeur du laboratoire Flowers au sein de l’INRIA.

Tout comme Nao, Poppy devrait dans un premier temps être adopté par des lycées techniques, des écoles d’ingénieurs ou des passionnés de robotique. Poppy devrait également être une des stars de la Maker Faire (http://www.makerfaireparis.com) qui se tiendra vendredi prochain à Paris.

Pour en savoir plus sur ce projet voire « imprimer » son robot (compter 7 heures d’assemblage), rendez vous sur http://www.poppy-project.org

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Un truc qu’ils n’ont pas capté .
    Ca s’appelle l’amortissement .
    Quand le robot marche , il n’ a pas d’amorti ce qui provoque des vibrations dans toutes la structure du squelette .
    Résultat le robot tient difficilement debout seul sans être soutenu .

      1. Ok mais le premier truc que je fais comme modification c’est au niveau de la tête .Je la modifie de façon à remplacer le visage par un smartphone ou une tablette .
        Concrètement en fonctionnement ce dernier servira en tant que visage et quand poppy sera au repos il servira de dock .
        Je privilègirai la tablette ou un éventuel smartphone basé sur le projet « tango  » de google ( http://www.minimachines.net/a-la-une/project-tango-version-tablette-crainte-fascination-18736 )
        Comme ça pour se déplacer le robot n’aurait aucun souci .
        Voila je vous ai donné une bonne idée à exploiter .

    1. T’as parfaitement raison, c’est d’ailleurs le sujet du développement en cours de nouveaux pieds pour Poppy et de futur experiences (dans le mois qui vient)

      Tu peux y participer et apporter des idées à travers le forum du projet forum.poppy-project.org :)

      1. Pas d’amorti, d’où la géométrie de ses membre partiellement en treillis ? C’est la question que je me suis posé en voyant la vidéo.

  2. En France on n’a pas de budget, mais on a des idées. C’est pour cela qu’une grande partie de nos cerveaux dans les domaines technologiques de pointe vont travailler à l’étranger.

    1. Nos cerveaux ? Ils n’appartiennent qu’à leurs possesseurs en vérité et s’ils souhaitent quitter la France pour réussir ailleurs, grand bien leur fasse. C’est leur droit et nul ne s’en plaindra, à part ceux qui n’ont rien de mieux à faire.

  3. Apparemment y a plein de bonnes idées en France, mais vu ce qui ce trame en coulisse (contrôle d’aldebaran par un fond japonais) je me dis que c’est chez nous que ces idées se concrétiseront.

    1. C’est surtout que pour pénétrer le marché japonais, il faut être japonais ou allié à un japonais; Ces * »&!*$¨>% de japonais n’en ont pas encore fini avec leur isolationnisme d’il y a deux siècles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité