Xplorair : la voiture volante prend son envol en 2017

xplorer

En France on a pas de pétrole mais on a de très bons ingénieurs ! Grâce à un nouveau mode de propulsion baptisé Thermoréacteur, un véhicule baptisé XplorAir devrait prendre son envol dès 2017 sur le tarmac du Bourget. Explications

Lointain descendant des travaux de Constantin Chilowski et Henri Marie Coanda sur les premiers moteurs à réaction, Xplorair n’utilisera ni hélice, ni turbo-réacteur, ni moteur fusée mais une dizaines de « thermoréacteurs », dissimulés au cœur de ses ailes, éjectant des gaz à très grande vitesse sur le dessus de l’extrados et créant les conditions de son décollage.

« Le concept de Thermoréacteur est parrainé par la DGA (ndlr : direction générale à l’Armement) et vient d’être validé expérimentalement au travers d’un consortium composé de Turbomeca, du labo P Prime du CNRS/Poitiers et de Comat Aerospace. » nous précise Michel Aguilar, l’ingénieur aéronautique à l’origine d’Xplorair.

En théorie, l’Xplorair devrait ainsi combiner les avantages des hélicoptères (décollage court) et des avions (vitesse élevée), un sujet sur lequel planchent les américains depuis des décennies avec des concepts STOLV comme le Harrier, le V22-Osprey ou le nouveau F-35 B.

Mais bien que bénéficiant du soutien de la DGA, le Xplorair devrait avant tout viser un marché civil en proposant une alternative à nos automobiles avec une vitesse de pointe de 200 km/h et une autonomie de l’ordre de 800 km. Michel Aguilar travaille d’une part sur une technologie de réduction acoustique (point faible des avions STOLV) et annonce surtout un prix de vente de (seulement) 75 000 euros, comparable à celui de grosses berlines allemandes. De quoi imaginer une démocratisation de ce véhicule chez les pilotes amateurs voire l’apparition de flottes robotisées d’Xplorair dans le ciel de nos villes.
Encore en cours de développement, un premier prototype d’Xplorair « dronisé » devrait prendre son envol en juin 2017 sur le tarmac du Bourget. En cas de succès, l’Xplorair pourrait non seulement ouvrir une nouvelle page de la riche histoire de l’aéronautique française mais sans doute enfin concrétiser le vieux rêve de la voiture volante individuelle chère à des millions de fans de science fiction.

Xplorair prend son envol au bourget 2017

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je vois pas les roues… Cette voiture ne pourra pas du tout rouler? On a été nourri avec retour vers le futur, çà faisait un peu plus rêver… et 2017 c’est au moins 2 ans trop tard!

  2. Alors vu le nombre de caves qui causent des accidents et le non respect du code de la route de manière générale, imaginez ce que cela donnerai si tous les accidents voiture avaient lieu dans les airs au lieu des routes terrestres. L’être humain est strictement incapable de conduire de manière sûre. Il faudrait que ce trafic soit uniquement contrôlé par des machines.
    Pensez au cake en Golf que vous maudissez sur la route, et mettez le aux commandes d’un véhicule volant: Irresponsable…Tout le monde fait des erreurs (pour certains ça commence à la naissance), et tout le monde est le cake en Golf de quelqu’un. Alors avant de vous croire sorti de la cuisse de Jupiter vous allez me retirer ce sourire niais de votre tronche de cake.

  3. Cela fait des années que la France (Renault, pour être précis) travaille avec Israël (Urban Aeronautics) sur les voitures volantes (le projet Better Place)… La voiture volante n’est donc pas du seul fait des ingénieurs français, il ne faudrait pas se mentir.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. La France est le pays où ont été inventés l’avion, l’hélicoptère, la voiture et la moto pour ne citer que cela. Pas Israël à ce que je sache.

      Beaucoup de pays développés travaillent sur les voitures volantes, mais la France est clairement l’un des pays les plus en avance dans ce domaine, et dans l’aéronautique en général.

      Ce projet décrit dans l’article n’a strictement rien à voir avec tes « ingénieurs » israéliens.

  4. Ca risque d’être un beau bordel au niveau de la signalisation… On va également inventer des panneaux volants pour limiter les accidents ? En ce qui me concerne j’ai tout de même peur que certains fassent les idiots avec (ceci dit, au début ça ne va sûrement pas être accessible à tout le monde, pour ne pas dire que cela va être vendu à un prix astronomique).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité